B.Toniutti : " Ça fout les boules "

le
0
B.Toniutti : " Ça fout les boules "
B.Toniutti : " Ça fout les boules "
Laurent Tillie, sélectionneur de l'équipe de France, et ses joueurs ne peuvent cacher leur immense déception après avoir échoué dans leur quête de bronze au Championnat du monde polonais (défaite 3-0 dimanche lors de la petite finale face à l'Allemagne).

Laurent Tillie (sélectionneur)
« On était atteint physiquement. On est très déçus. Avec le temps, on sera fiers, mais là, c'est dur. On a vécu de gros moments, très intenses, et ce qui me touche, c'est le respect qu'on dégage dans le monde du volley. Il y a beaucoup de joueurs, coaches, arbitres, dirigeants, spectateurs, qui disent que l'on pratique un volley fantastique. On a su se faire respecter. »

Benjamin Toniutti (capitaine)
« Rien ne nous réussissait aujourd'hui (dimanche). Ça fout les boules de faire trois semaines de compétition en jouant aussi bien et de ne rien ramener en France. Je réaliserai dans une petite semaine l'ensemble de notre parcours. »

Nicolas Maréchal
« On n'a pas joué notre jeu. On ne donnait pas l'impression qu'on voulait prendre cette médaille, on a joué trop tranquille. On a fait un non-match. Il faudra qu'on se parle et voir ce qui n'a pas été sur la fin de cette compétition, et en tirer les conclusions pour la suite. »

Jenia Grebennikov
« Eux aussi sortaient d'une défaite en demi-finales (ndlr : contre la Pologne), mais ils ont été meilleurs que nous partout. On n'a pas réussi à contrer Grozer comme on l'avait fait mardi dernier. L'aventure était magnifique, avec un super groupe, mais c'est très triste de ne pas avoir cette médaille autour du coup. Je le vis mal. Ce sera dur à digérer. Il faudra oublier, et travailler sur les petits détails qui ont manqué pour revenir encore plus fort l'an prochain pour le Ligue Mondiale. »

Mory Sidibé
« Ils ont été meilleurs partout. On est généralement très forts en défense, mais là, on n'a rien pu faire. La déception de la défaite face au Brésil a rendu le début de match très compliqué, on le paie cher. L'Allemagne a mieux joué et mérite sa troisième place. Au final, on laisse des grosses équipes derrière nous au classement, mais personnellement, en arrivant en demi-finales, je voulais aller au bout et même gagner. On prend des points au classement mondial, c'est une bonne chose pour les prochains tournois de qualification aux grandes compétitions. »

Propos recueillis par Mael SEROR à Katowice

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant