B. Obama défend un joueur qui a refusé de se lever pour l'hymne US

le
0
B. Obama défend un joueur qui a refusé de se lever pour l'hymne US
B. Obama défend un joueur qui a refusé de se lever pour l'hymne US

Le joueur de football américain, Colin Kaepernick, a refusé de se lever pour son hymne national. Un geste symbolique qui a suscité beaucoup de réactions, dont celle du président américain, Barack Obama.

Le quart arrière des 49ers de San Francisco a refusé à trois reprises en deux semaines de se lever pendant le traditionnel hymne américain qui précède les matches de football américain. Le 1er septembre dernier, il s'est même agenouillé. Il a expliqué son geste : "Je ne vais pas afficher de fierté pour le drapeau d'un pays qui opprime les Noirs". Si le geste a été qualifié d'"exécrable" par Donald Trump, le candidat républicain à la prochaine élection présidentielle, cela n'a pas suscité la même réaction dans le camp opposé. Le président américain actuel, Barack Obama, a ainsi défendu Kaepernick ce lundi : "Il exerce son droit constitutionnel à faire passer un message. Je préfère voir des jeunes gens qui sont impliqués et essayent de concevoir comment ils peuvent participer au débat démocratique plutôt que des gens qui se comportent en spectateurs et ne prêtent pas attention du tout à ce qui se passe". Autre soutien, celle de la joueuse de football Megan Rapinoe, qui a posé un genou à terre lors de l'hymne américain avant un match de championnat dimanche, expliquant qu'elle était solidaire du geste de Kaepernick : "Etant homosexuelle, je sais ce que veut dire regarder le drapeau américain en étant consciente qu'il ne protége pas toutes les libertés. C'est un petit geste, mais je vais continuer à le faire, pour déclencher une prise de conscience et des conversations".
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant