AZF : les multiples versions de l'accident

le
0
Plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer l'explosion de l'usine AZF en septembre 2001.

o La version officielle: l'accident chimique

Cette thèse, privilégiée par la justice depuis le début, a connu de nombreux avatars. Selon sa dernière version, la catastrophe a été provoquée par le déversement malencontreux d'une benne contenant un produit chloré, le DCCNa, dans le sas du hangar 221, une vingtaine de minutes avant l'explosion. Au contact du nitrate humidifié par le vent d'autan qui soufflait ce jour-là, ce DCCNa aurait entraîné la formation d'un composé instable, le trichlorure d'azote. Lequel aurait détoné et provoqué l'explosion des 300 tonnes de nitrates. Lors du procès en appel, les débats ont clairement mis en évidence les invraisemblances de ce scénario alambiqué. Aucune trace de DCCNa n'a été retrouvée dans le bâtiment où la benne a été confectionnée, le sol où elle a été déversée était sec (sans eau la réaction ne peut se produire) et la disposition en «sandwich» des différents réactifs (une couche de nitrate humid

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant