AZF : début du procès en appel à Toulouse 

le
0
Les débats se sont ouvert jeudi à 14 heures. Ils devraient durer quatre mois, à raison de trois audiences par semaine.

«La justice remet tout à plat. On repart de zéro. C'est un nouveau procès» , prévient la magistrate Florence Galtier, porte-parole de la cour d'appel de Toulouse. Comme en 2009, c'est la salle Jean-Mermoz, à proximité du Stadium de Toulouse, qui va servir de salle d'audience. «Le nombre des parties civiles est de 2351 contre plus de 3000 en première instance. 181 témoins sont cités à la barre, ainsi qu'une trentaine d'experts. Nous accueillerons 50 avocats et des centaines de Toulousains pourront assister aux débats», ajoute-t-elle.

Relaxés lors du premier procès, Serge Biechlin et Grande Paroisse (Groupe Total), propriétaire de l'usine, sont poursuivis pour «homicides volontaires par négligence ou manquement à une obligation de sécurité». Serge Biechlin ne s'exprimera pas avant et pendant ce procès. Lors de la commémoration du dixième anniversaire de l'explosion de l'usine, il avait confié: «Je souhaite que la vérité sorte de ce nouveau rendez-vous judic

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant