Azerbaïdjan-Des opposants libéré dans le cadre d'une amnistie

le
0
    BAKOU, 17 mars (Reuters) - Les autorités azerbaïdjanaises 
ont amnistié jeudi 148 détenus, parmi lesquels des journalistes, 
des militants des droits de l'homme et des opposants politiques, 
ont rapporté les médias officiels. 
    Le président Ilham Aliev, de l'avis des analystes, inclut 
des prisonniers politiques dans ses amnisties, ces dernières 
années, dans l'espoir de priver d'arguments ceux qui lui 
reprochent de museler la liberté d'expression. 
    Parmi les prisonniers concernés figurent les militants des 
droits de l'homme Taleh Khasmamadov, Hilal Mammadov et Rasul 
Jafarov, le journliste Parviz Hasimov ou encore Nemat Panahli, 
chef d'un parti d'opposition. 
    Le journaliste Rauf Mirkadirov, reconnu coupable en 2014 
d'espionnage et de haute trahison, a également été libéré, la 
cour d'appel de Bakou commuant sa peine de six ans de détention 
et une période probatoire de cinq ans. 
    Mirkadirov était correspondant politique du journal 
azerbaïdjanais mais russophone Zerkalo, en Turquie, d'où il a 
été expulsé vers l'Azerbaïdjan voici deux ans. 
 
 (Nailia Bagirova et Margarita Antidze; Eric Faye pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant