Ayrault veut «une fiscalité plus lisible»

le
10
Le premier ministre a déclaré vouloir engager une remise à plat de la fiscalité et qu'il allait recevoir les partenaires sociaux «dans les prochains jours». VIDÉO - «Il faut arrêter de taper sur le principe de l'impôt»

Pour répondre au «ras-le-bol» qui enfle aux quatre coins de l'Hexagone, le gouvernement contre-attaque aujourd'hui en annonçant une vaste réforme de la fiscalité des ménages et des entreprises. «Le système fiscal est devenu très complexe, quasiment illisible, et les Français, trop souvent, ne comprennent plus sa logique ou ne sont pas convaincus que ce qu'ils paient est juste, que le système est efficace», explique Jean-Marc Ayrault, dans un entretien aux Échos.

Pour le premier ministre, «le temps est venu d'une remise à plat, en toute transparence, de notre système fiscal». Et ce, «à prélèvements obligatoires constants», l'objectif étant à l'issue de «dire quel doit être le bon niveau de la dépense publique et comment on fait pour la financer». Jean-Marc Ayrault recevra «dans les prochains jours l'ensemble des partenaires sociaux» pour en parler, mais aussi d'emploi, de formation, d'investissements ou de pouvoir d'achat. L'engagement de François Hollande de fusionner l'impôt sur le revenu et la CSG «fera partie du débat». Le but, rapporte Jean-Marc Ayrault, est «de parvenir à des règles plus justes, plus efficaces et plus lisibles».

Plus d'ouverture sur l'écotaxe

Le premier ministre assure également qu'il ne reculera pas sur la hausse de la TVA décidée il y a un an et qui rencontre, à l'approche de son entrée en vigueur au 1er janvier prochain, de plus en plus d'opposition. «Revenir sur la hausse de la TVA pour certains secteurs, ce serait revenir sur la baisse du coût du travail, jure Jean-Marc Ayrault. Et cela, il n'en est pas question. Nous n'allons pas détruire ce que nous sommes en train de construire. L'amélioration de la compétitivité des entreprises est dans l'intérêt de tous les Français.»

Le chef du gouvernement se montre en revanche plus ouvert sur l'écotaxe, dont il a déjà annoncé la suspension et proposé la création d'une mission d'information pour l'améliorer. «Il faudra prendre le temps qu'il faut, rassure-t-il. Nous n'agissons pas dans l'urgence.» Le principe de l'écotaxe n'est pas en cause: «Cette taxe poids lourds sert aussi à faire payer nos routes et nos trains par les transporteurs étrangers, qui aujourd'hui les utilisent sans participation de leur part», rappelle Jean-Marc Ayrault.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 7LM le mardi 19 nov 2013 à 14:57

    Ah là ! C'est important qu'vous compreniez msieur gentil lol ! Toi devoir moi 22500 Euros mdr ...

  • mpincon le mardi 19 nov 2013 à 12:11

    ' Plus de lisibilité ? ' Comme l'arnaque à 15.5 % rétroactive sur 16 ans dans le PEA ? Encore un discours de plus pour plumer les Français ! Appamée

  • jpdeniel le mardi 19 nov 2013 à 11:45

    MDR ... plus de visibilité ... choc de simplification .... et ils font tout l'inverse ... et je vous passe la complexité tjs plus grande des marchés publics ... et des réglementation ... pour progresser ... aller c'est bon .... moi j'ai ma dose et depuis longtemps ....

  • 7LM le mardi 19 nov 2013 à 10:47

    Rien à ajouter mais des centaines de choses à supprimer . Déja 2 points de pib perdus dans la paperasse ? Mais à qui profite la complexxité ???

  • ddenis14 le mardi 19 nov 2013 à 10:08

    Cela nous promet, si cela se fait, une phase de transition encore plus "usinagazesque" qu'aujourd'hui.De plus la moitié la plus riche des Français n'a pas lieu de s'en réjouir. La justice constamment revendiquée par Eyrault va passer par là.

  • fortunos le mardi 19 nov 2013 à 10:05

    _l faut supprimer une bonne partie des niches fiscales,frapper comme Cameron les evades fiscaux,remettre en place la vignette auto .

  • supersum le mardi 19 nov 2013 à 09:49

    Menteur, magouilleur et taxeur, il n'y a plus rien à discuter

  • yvonnet2 le mardi 19 nov 2013 à 09:21

    ah ! il ne manque pas d'aplomb notre zorro , !!!!!!!!!!! dans peu de temps il va nous dire (après moi , le déluge)

  • fignar le mardi 19 nov 2013 à 07:57

    Quand on voit les usines à gaz qu'il a crées avec le changement de régime des plus-values,le CICE et la taxation des assurances vies on peut prendre peur .

  • cactop le mardi 19 nov 2013 à 07:48

    cadeau à l'électorat de gauche plus de possibilités en défiscalisation pour la classe aiséereste donc plus d'impôts pour l'entre deuxet par conséquent croissance en berne