Ayrault veut un "choc de compétitivité" d'ici fin 2012

le
10
JEAN-MARC AYRAULT VEUT UN "CHOC DE COMPÉTITIVITÉ" D'ICI FIN 2012
JEAN-MARC AYRAULT VEUT UN "CHOC DE COMPÉTITIVITÉ" D'ICI FIN 2012

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, s'est engagé mardi devant les députés à oeuvrer "pour l'emploi, rien que l'emploi", promettant un "choc de compétitivité" d'ici la fin de l'année.

Le chef du gouvernement s'est longuement exprimé lors de la première séance de questions au gouvernement avant l'ouverture de la session extraordinaire du Parlement.

"Oui, le gouvernement il est engagé à fond, il l'est avec vous", a-t-il dit aux députés, comme pour tenter de mettre un point final aux critiques de la droite sur l'immobilisme du gouvernement au pouvoir depuis quatre mois.

"Nous avons une responsabilité, c'est ne jamais, jamais renoncer : l'emploi, l'emploi, oui l'emploi, rien que l'emploi", a ajouté l'ancien président du groupe PS à l'Assemblée.

Jean-Marc Ayrault a rappelé les premières mesures prises par son équipe pour les jeunes, premières victimes du chômage : les "emplois d'avenir", examinés cette semaine à l'Assemblée, et les "contrats de génération", qui devraient l'être avant la fin de l'année une fois terminée la négociation avec les partenaires sociaux.

Syndicats et patronats doivent également réfléchir au contenu d'une réforme sur la sécurisation de l'emploi que le gouvernement veut voir aboutir "vite".

Jean-Marc Ayrault leur a demandé de se "mettre d'accord sur un donnant-donnant avec, d'un coté, plus de sécurité et de protection pour les salariés et, de l'autre côté, pour les entreprises, la capacité à faire face à des restructurations dans les périodes difficiles".

Attendu "début octobre", le rapport de Louis Gallois sur la compétitivité des entreprises, le coût du travail et la protection sociale "conduira le gouvernement, avant la fin de l'année, à faire des propositions pour qu'il y ait un vrai choc de compétitivité", a poursuivi le Premier ministre.

Le chef du gouvernement confirme ainsi une annonce faite dimanche par le président François Hollande. Lors d'une intervention télévisée, le chef de l'Etat a dit miser sur une inversion de la courbe du chômage à la fin de l'année 2013.

"Renverser la courbe du chômage, c'est un objectif mobilisateur", avait estimé Jean-Marc Ayrault en début de journée sur Europe 1.

A l'Assemblée, le Premier ministre a précisé que la conférence environnementale de vendredi et samedi à Paris "parlera aussi de ce que la croissance verte peut apporter à l'économie, à la création d'emploi".

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chatnour le mardi 11 sept 2012 à 18:03

    c'est vrai qu'il parait que quand on enlève la chaise et que le corps pendouille dans le vide, il y a un choc brutal ! ça doit être les vertèbres ? tu l'auras ton choc, glandu, et plus vite que tu ne le penses !

  • d.jousse le mardi 11 sept 2012 à 17:53

    Qui peut croire un guignol pareil. Il ne sait même ce qu'est une entreprise. il a répéter maintenir le système social donc les seuls emplois que je vois à l'horizon sont des fonctionnaires. Personnellement en tant que chef d'entreprise je ne vois pas ce qu'il veut dire. Quand il parle dans les interviews c'est inaudible. wait and see.

  • KAFKA016 le mardi 11 sept 2012 à 17:52

    Ce prof d'allemand devrait prendre des conseils chez nos voisins teutons!

  • KAFKA016 le mardi 11 sept 2012 à 17:51

    3 mois pour faire son choc?!!! a oui c'est vrai c'est la fin du monde annoncée le 21 décembre 2012...

  • M6486201 le mardi 11 sept 2012 à 17:30

    le PS un exemple pour tous, un exdélinquant autoproclamé va remplacer une première secrétaire élue en trichant!!!! ET CELA DONNE DES LEÇONS A TOUT LE MONDE!!!!

  • bigot8 le mardi 11 sept 2012 à 17:28

    oui et 5 millions de chomdus

  • jfvl le mardi 11 sept 2012 à 17:18

    "choc de compétitivité" d'ici fin 2012 pour notre gouvernement cela veut dire plus de fontionnaires, plus de charges et d'entraves aux entreprises.

  • bigot8 le mardi 11 sept 2012 à 17:14

    lui et guimauve sont aussi un choc pour nous !

  • M6749774 le mardi 11 sept 2012 à 17:12

    Des mots et rien que des maux...Du baratin en termes plus exacts.

  • LeRaleur le mardi 11 sept 2012 à 17:12

    Ayrault et le Père Noël.

Partenaires Taux