Ayrault veut «conduire le redressement dans la justice»

le
2
Sur fond de tour de vis budgétaire, le premier ministre prononce son discours de politique générale devant l'Assemblée avant de solliciter la confiance des députés.

o Ayrault veut «conduire le redressement dans la justice»

Le premier ministre a débuté son discours sur le thème de la crise budgétaire. «Le président de la République a fixé le cap: conduire le redressement de notre pays dans la justice», a-t-il commencé. Reprenant le slogan de campagne présidentiel il a évoqué un gouvernement «entièrement mobilisé pour le changement». «J'appelle l'ensemble de notre peuple à une mobilisation. Je suis ici pour vous appeler à retrouver confiance en notre destin», a-t-il encore lancé. «Notre pays s'est abimé moralement. La France, ce sont près de trois millions de salariés qui ne retrouvent pas de travail. Depuis 2007, la dette a augmenté de 600 milliards d'euros. L'Etat verse près de 50 milliards d'euros par an à ses créanciers, la première dépense. Cette situation je ne l'accepte pas. Une France endettée est une France dépendante», a-t-il ajouté.

o «Je ne suis pas l'ennemi de l'argent, mais...»

Jean-Ma

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • TheXdu67 le mardi 3 juil 2012 à 17:54

    L'Etat verse près de 50 milliards d'euros par an à ses créanciers, et combien de milliards pour payer des fonctionnaires qui ne foutent rien............

  • tassi le mardi 3 juil 2012 à 17:01

    Dans la justice,... ils n'ont que ce mot à la bouche. Je propose d'augmenter son budget! Allo? allo? y'a quelqu'un?