Ayrault, un premier ministre qui agace les ténors du gouvernement

le
0
Depuis l'offensive du premier ministre sur la fiscalité, menée sans prévenir personne, l'ambiance est polaire entre Ayrault et les poids lourds de son gouvernement.

Le 27 novembre, à Madrid. Les ministres, qui accompagnent François Hollande pour le sommet France-Espagne, attendent au premier rang. Manuel Valls, Vincent Peillon, Arnaud Montebourg, Thierry Repentin, Philippe Martin, Benoît Hamon... Une brochette de ministres détendus et rigolards, un brin potaches, qui échangent blagues et bons mots sur... le premier ministre. Jean-Marc Ayrault, qui arrive un peu plus tard, s'assoit à l'autre bout de la rangée. Droit comme un «i», il n'échange pas un mot avec ses ministres. Ambiance.

Depuis l'offensive du premier ministre sur la fiscalité, menée sans prévenir personne, l'ambiance est polaire entre Ayrault et les poids lourds de son gouvernement. Après Arnaud Montebourg, publiquement désavoué dans le dossier Florange, et qui garde une dent contre lu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant