Ayrault tente une réforme fiscale pour éteindre la révolte

le
0
En réponse à la grogne et au «ras-le-bol», le premier ministre propose «une remise à plat, en toute transparence, de notre système fiscal», mais il écarte toute baisse des impôts.

Grand soir fiscal! Après avoir martelé depuis le début de l'année qu'il n'y aurait plus de réforme fiscale d'envergure, le gouvernement fait aujourd'hui volte-face. «Le temps est venu d'une remise à plat, en toute transparence, de notre système fiscal», a ainsi annoncé mardi Jean-Marc Ayrault, dans un entretien aux Échos. Et ce «à prélèvements constants», a-t-il tout de suite précisé, pour écarter toute idée de baisse des impôts aussitôt réclamée par l'opposition. Cette annonce surprise est la réponse, semble-t-il improvisée, au «ras-le-bol fiscal» - selon l'expression consacrée fin août par le ministre de l'Économie - qui s'est développé aux quatre coins du pays depuis l'été et qui paralyse l'exécutif.

«Jusqu'ici nous avons répondu à l'urgence pour redresser la barre, s...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant