Ayrault tente d'arrondir les angles avec Merkel

le
0
Les efforts de diplomatie du premier ministre ont pourtant failli trébucher sur un fâcheux lapsus.

Fallait-il un ancien professeur d'allemand pour rassurer Berlin? Pour sa première visite officielle outre-Rhin, Jean-Marc Ayrault n'a pas hésité à jouer pleinement la carte de son intime connaissance de l'Allemagne pour vanter le sérieux de son gouvernement et tenter de dissiper les inquiétudes de Berlin concernant la trajectoire économique de la France. S'exprimant en partie dans la langue de Goethe devant les décideurs économiques allemands, le premier ministre a ensuite eu un tête-à-tête avec Angela Merkel.

Ce geste symbolique a été apprécié à Berlin... en dépit d'un lapsus du premier ministre, qui a qualifié le dialogue d'«effroyable» au lieu de «fructueux» par le déplacement d'un «r» dans un mot allemand. «Cela facilite l'entente de pouvoir s'entretenir directement en allemand», s'est réjouie la chancelière...

Angela Merkel s'est refusé ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant