Ayrault sur TF1 : «François Hollande et moi sommes en total accord»

le
1
Ayrault sur TF1 : «François Hollande et moi sommes en total accord»
Ayrault sur TF1 : «François Hollande et moi sommes en total accord»

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault était l'invité jeudi soir du 20 heures de TF1. Fiscalité, rapport sur l'intégration ou ses relations avec le président François Hollande, face à Gilles Bouleau, le locataire de Matignon s'est exprimé sur tous les sujets qui ont créé la polémique au sommet de l'Etat. Résumé de cette intervention à une heure de grande écoute.

La fiscalité en France. Interrogé sur sur ces promesses de l'automne 2012, où il annonçait que peu de foyers fiscaux seraient concernés par les hausses d'impôts, le Premier ministre a mis en avant son projet de réforme fiscale car «le système français est tellement compliqué que les Français n'y comprennent rien. Il y a au moins 380 taxes nationales ou locales. Il y en a notamment les plus aisés qui en profitent pour frauder. Il faut changer si on veut retrouver la confiance des Français».

Sur l'état de cette réforme fiscale, annoncée en grande pompe mais quelque peu douchée par le chef de l'Etat, Jean-Marc Ayrault persiste et signe : « le chantier est lancé. J'ai installé un comité de pilotage de la réforme qui se réunit tous les 15 jours. François Hollande et moi sommes en total accord. La première étape est l'été 2014 avec la prochaine loi de finances». Quant à une pause fiscale en 2014, le chef du gouvernement a éludé la question et détaillé sa stratégie à long terme. «Je n'ai pas l'habitude de mentir aux Français. Nous avons décidé de baisser le coût du travail en augmentant la TVA. La priorité est la croissance et l'emploi.»

La courbe du chômage. «La France retrouve le PIB d'avant la crise» a tenu à préciser l'ancien professeur d'allemand. Concernant l'inversion de la courbe du chômage promise par l'executif, «nous y sommes quasiment et l'année n'est pas terminé. Attendez les chiffres du mois prochain, nous allons atteindre l'inversion de la courbe. Ma volonté, ce n'est pas un mois, ce n'est pas deux mois, c'est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9035148 le jeudi 19 déc 2013 à 22:37

    Deux cancres sont toujours d'accord....