Ayrault salue le rôle de Montebourg sur Florange

le
2
JEAN-MARC AYRAULT SALUE LE RÔLE D'ARNAUD MONTEBOURG SUR LE DOSSIER FLORANGE
JEAN-MARC AYRAULT SALUE LE RÔLE D'ARNAUD MONTEBOURG SUR LE DOSSIER FLORANGE

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a salué samedi le rôle du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, dans le processus de conclusion de l'accord avec ArcelorMittal sur son site de Florange.

Arnaud Montebourg, qui avait agité l'hypothèse d'une nationalisation du site, est sous le feu des critiques au lendemain de la conclusion de cet accord visant à préserver l'emploi et à investir dans les installations.

"Le Premier ministre veillera scrupuleusement à la réalisation effective des engagements pris hier par ce groupe. Ils sont inconditionnels", lit-on dans un communiqué envoyé samedi par ses services.

"Et le gouvernement utilisera tous les moyens de droit nécessaires en cas de non respect. Ces engagements portent sur l'absence de plan social, sur des investissements d'au moins 180 millions d'euros sur le site de Florange et sur le projet Ulcos."

"Le gouvernement a obtenu ces avancées grâce à la pression des salariés et à la mobilisation de l'ensemble des ministres concernés par le dossier, particulièrement du ministre du Redressement productif, M. Arnaud Montebourg", poursuit le texte.

Ce dernier "n'a pas ménagé sa peine pour chercher toutes les solutions possibles comme il le fait sur de nombreux dossiers particulièrement difficiles, contribuant ainsi à créer un rapport de forces favorable à la conclusion de l'accord", poursuit Matignon.

Jean-Marc Ayrault a demandé au ministre du Redressement productif, au ministre du Travail, Michel Sapin, à la ministre chargée de la Recherche, Geneviève Fioraso, et au ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, "de s'assurer dans la durée de la réalisation des engagements pris", ajoute le communiqué.

Jean-Baptiste Vey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ghysko le samedi 1 déc 2012 à 16:06

    Alors? On resserre les rangs sur du vide, du creux, l'opinion peut se faire manipuler longtemps, la crise à L'UMP peut faire diversion un moment, mais à la longue?

  • M2885794 le samedi 1 déc 2012 à 15:50

    les gros bourins se congratulent ....