Ayrault récuse les accusations d'«immobilisme»

le
0
Devant les jeunes socialistes, le premier ministre a annoncé que le «mariage pour tous» et l'«homoparentalité» seraient effectifs en 2013.

Il n'est pas toujours très à l'aise lorsqu'il prononce un discours. Mais samedi à La Rochelle, les militants des jeunes socialistes lui avait organisé une tribune sur mesure: une heure de questions-réponses avec la salle, histoire de balayer l'ensemble des sujets d'actualité et de répondre aux accusations d'immobilisme émises cet été tant par la droite que par la gauche. Tombant assez rapidement la veste, le premier ministre s'est efforcé de faire la pédagogie de son action.

«Il y a des impatiences, elles sont légitimes», a-t-il assuré en préambule, se laissant ensuite tutoyer par les intervenants. «Jean-Marc, je veux revenir sur ce que tu as dis...», l'a interpellé la première militante à lancer l'échange avec la salle. Les questions étaient tout de même assez téléguidées. Alors que la lutte contre les contrôles au faciès figurent parmi les principales revendications du MJS, le sujet n'a pas été abordé, en dépit du recul du ministre de l'intérieur Ma

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant