Ayrault met en garde contre la spirale de la violence

le
0
Le premier ministre, qui achevait vendredi un déplacement en Russie, invite la majorité à rester soudée.

En s'envolant mercredi pour la Russie, Jean-Marc Ayrault pensait sans doute laisser derrière lui les commentaires acides sur un pouvoir de gauche que d'aucuns jugent désormais paralysé, asphyxié par les reculs successifs du gouvernement. Il comptait probablement oublier la terrible séquence des derniers jours qui a débuté par l'affaire Leonarda et s'est achevée avec la «suspension» de l'écotaxe poids lourds. Moscou devait être, pour ce chef de gouvernement en perdition dans les sondages, une bulle d'oxygène salvatrice, un moment de répit.

Dès son arrivée, mercredi soir, accompagné de son épouse Brigitte et d'une partie de la délégation française, Jean-Marc Ayrault s'est d'ailleurs offert, une promenade rafraîchissante sur une place Rouge déserte à cette heure tardive. Puis, goûtant aux bonheurs de l'anonymat dans les rues du centre de Moscou, l'attela...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant