Ayrault : Marseille, une «question d'intérêt national»

le
0
Le premier ministre a annoncé un renfort de 205 policiers et gendarmes dans la Cité phocéenne.

Une réponse globale. C'est ce que le gouvernement entend donner pour sortir Marseille de la spirale de violence dans laquelle la ville sombre depuis plusieurs mois. Certes, Manuel Valls était présent pour rappeler les impératifs d'une présence policière renforcée, mais Jean-Marc Ayrault a voulu placer le comité interministériel sur la criminalité qu'il avait convoqué à Matignon pour jeudi après-midi sous le signe de la collaboration gouvernementale avec aussi bien les ministres régaliens (Justice, Intérieur) que ceux chargés de l'Éducation nationale, du Redressement productif, du Logement, de la Ville ou de l'Écologie.

Nouveauté institutionnelle, il s'agit du premier comité interministériel consacré à une ville. Jean-Marc Ayrault a tenu à le rappeler lors de son discours à l'issue du comité.

Le premier ministre a rappelé que son message était celui «de la confiance et de la détermination» ; «le destin de l'agglomération de Marseille est d'intérêt natio

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant