Ayrault lance la procédure pour dissoudre Troisième Voie

le
0
Une procédure a déjà été lancée contre les Jeunesses nationalistes révolutionnaires, le service d'ordre de Troisième Voie. D'autres groupes sont dans le collimateur du gouvernement.

Le gouvernement accélère le mouvement sur la dissolution des groupes d'extrême droite. Un peu moins d'une semaine après l'agression mortelle de Clément Méric à Paris, le premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé ce mardi à l'Assemblée nationale qu'il lançait une procédure pour interdire Troisième Voie. Un mouvement dont était proche Esteban Morillo, le principal suspect dans la mort du militant antifasciste. «Le gouvernement est déterminé à agir», a ajouté Jean-Marc Ayrault.

Le week-end dernier déjà, il avait lancé une procédure similaire contre le mouvement des Jeunesses Nationales Révolutionnaires. Ce groupe d'une trentaine de personnes, fondé par Serge Ayoub, constitue en quelque sorte le service d'ordre de Troisième Voie, aussi dirigé par Ayoub. Selon les informations ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant