Ayrault : la réforme des rythmes scolaires «sera faite»

le
15
Ayrault : la réforme des rythmes scolaires «sera faite»
Ayrault : la réforme des rythmes scolaires «sera faite»

Pas d'annonces, mais de la pédagogie et un règlement de compte. Désavoué dans les sondages, malmené par sa majorité, conspué par des parents d'élèves, hué par la rue, notamment en Bretagne, Jean-Marc Ayrault est venu vendredi matin expliquer sa politique sur France Info pour tenter de calmer la colère grandissante dans le pays. Au menu, trois sujets : la réforme des rythmes scolaires, les taxes et impôts, et enfin sa personne.

La réforme des rythmes scolaires est maintenue. Le Premier ministre s'est longuement exprimé sur la réforme des rythmes scolaires, au lendemain d'une grève dans l'Education nationale. Il assuré qu'elle «devait être faite et serait faite» en dépit de l'opposition de syndicats d'enseignants. Mais aussi d'élus locaux qui peinent financièrement à mettre en place de nouvelles activités périscolaires. Il y a «une grande confusion» autour de la réforme, a-t-il jugé. «Le bon sujet ce sont les horaires de cours. En 2008 ont est passé d'une semaine de 4,5 jours à 4 jours. Tout le monde a dit : l'apprentissage des fondamentaux en 4 jours, cela ne marche pas. Donc le retour à la semaine de 4,5 jours, c'est ça le coeur de la réforme. Le seul but de cette réforme, c'est l'intérêt de l'enfant.»

«Je ne vois pas pourquoi on abandonnerait cette ambition», a ajouté le Premier ministre qui a répondu à ces édiles fermement opposés à la réforme : «ce sont pas les maires que décident des horaires des cours. Ils décident des activités périscolaires après la classe.» Mais il a admis néanmoins que «dans des petites communes, il peut y avoir des difficultés particulières. C'est le devoir de l'Etat de dialoguer et d'aider.»

Chatel demande de «suspendre la réforme»

Luc Chatel, vice-président de l'UMP, a demandé au gouvernement de «suspendre sa réforme» sur les rythmes scolaires. Il s'est de nouveau dit sur LCI «favorable à un aménagement des rythmes scolaires». Mais ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 16 nov 2013 à 11:48

    Changer de PM, ne changera RIEN...il faut dissoudre l'Assemblée pour redonner confiance aux Français...Mais pour ce faire, encore faut-il avoir encore qqs neurones sous le chapeau, et non en dessous de la ceinture !...

  • jean-648 le samedi 16 nov 2013 à 09:52

    Ben fallait aller jouer Gary, tu aurais marqué au moins 3 buts, si pas le double.

  • Gary.83 le samedi 16 nov 2013 à 09:30

    t'as vu le match rackaille hier soir !

  • jean-648 le samedi 16 nov 2013 à 09:20

    Les français veulent bien réformer... mais une petite, tous les 250 ans. Difficile alors de rattraper les autres. Le monde change, les français râlent mais ne veulent rien changer.

  • kelbelom le samedi 16 nov 2013 à 08:01

    @Ba78, psdi, sors de ce corps ...

  • mlaure13 le samedi 16 nov 2013 à 00:11

    Ba78...Le problème, c'est qu'il n'y a pas de cap... Ce sont des mesurettes qui ne trompent personne, Même dans leur camp, ce Gvt est de plus en plus décrié, et reste bloqué dans le sectarisme de leur tour d'ivoire !!!...

  • ppetitj le vendredi 15 nov 2013 à 16:29

    C'est vrai que les enfants sont fatigués de ne rien apprendre et les profs d'avoir des vacances. Rallonger donc la semaine mais en gardant le même nombre d'heures. Encore un truc qui ne sert a rien...

  • Ba78 le vendredi 15 nov 2013 à 12:53

    Bravo Monsieur le Premier Ministre de continuer à réformer ce pays qui en a bien besoin en conservant votre cap, pour le bien des enfants en l'occurrence.

  • janaliz le vendredi 15 nov 2013 à 11:36

    "La réforme des rythmes scolaires sera faite..." et sa sortie de route sera aussi effective, dans la foulée. Ils ne gouvernent plus rien, ils ne maitrisent plus rien, ils n'ont jamais rien compris, ils sont raides dans leurs bottes, ils envoient la "mi li ce" à chaque manif. Tout çà va cesser dans les semaines qui arrivent et c'est là que nos problèmes vont commencer car ils ont mis l'économie à genoux et il n'y a plus de marge de manoeuvre, sauf une tout défaire et mettre à plat...

  • kurki le vendredi 15 nov 2013 à 11:34

    Le seul but de ce gouvernement, c'est de conduire la France au chaos et à la révolution, qui feront les délices de l'extrême gauche et du communisme. Allez, Zéro, encore un effort, on y arrive ! Tu auras bien mérité de la Patrie !