Ayrault exclut de transférer davantage la fiscalité des entreprises vers les ménages

le
3
Le premier ministre évoquait la question de la remise à plat fiscale à l'Assemblée nationale lundi après-midi.

Jean-Marc Ayrault n'entend pas perdre le petit avantage qu'il a pris avec son annonce surprise de remise à plat de la fiscalité. Pas question de laisser retomber le soufflé! Après les syndicats la semaine dernière, le premier ministre a reçu lundi matin à Matignon les représentants des groupes parlementaires d'opposition puis a retrouvé dans l'après-midi les députés PS à l'Assemblée nationale. «On sera plus sur la méthode que sur les propositions, a-t-il dit juste avant la rencontre. L'important, c'est de se mettre tout de suite au travail.»

Dans un court propos liminaire, Ayrault a fixé le cadre de travail. En veillant à rassurer ceux qui, au PS, s'inquiètent des ravages causés par l'augmentation prochaine de la TVA nécessaire pour financer le Crédit d'impôt compétitivité (CICE). «Nous ne ferons pas de nouveau transfert de fiscalité des entrepr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4426670 le mardi 3 déc 2013 à 08:33

    Si il a déjà décidé, à quoi sert tout ce cirque ???

  • pichou59 le lundi 2 déc 2013 à 22:34

    très bien le TRANSFERT de la fiscalité des Ménages vers celle des ELUS profiteurs cumulards.... ......

  • dcouplet le lundi 2 déc 2013 à 22:23

    faut pas réver, entre les déclarations et les faits......