Ayrault étrenne en Asie son agenda diplomatique

le
0
Le premier ministre, malmené sur la scène intérieure, s'en va pratiquer la «diplomatie économique» à Singapour et aux Philippines.

Mais que diable va-t-il faire à l'autre bout de la planète quand le feu prend à la maison? La question inévitablement affleure avec la visite qu'entame aujourd'hui Jean-Marc Ayrault à Singapour et aux Philippines. Tenu de remettre de la discipline au gouvernement, son autorité dans la majorité malmenée, le premier ministre fait, à partir de mercredi matin et jusqu'à dimanche, un vaste détour par l'Asie pour mettre en musique la «diplomatie économique» annoncée fin août par François Hollande. Pour ce faire, le chef du gouvernement est accompagné de Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur, et de représentants de grandes entreprises (Alstom, EADS, RATP, PSA, Eiffage...). La vente de 10 Airbus A330 à Philippines Airlines devrait être confirmée, après une première commande de 54 appareils annoncée en août.

Répit asiatique

Pour ce périple asiatique, Ayrault n'a pas choisi les poids lourds (Chine, Inde, Indonésie...), ni le Japon (jugé pourtant pri

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant