Ayrault et Aubry rivalisent d'amabilités

le
0
Avant les législatives, le premier ministre et la première secrétaire du PS veulent couper court à tout soupçon de rivalité entre eux. Ils étaient samedi en meeting à Saint-Herblain, dans la banlieue nantaise.

Coup de foudre à Saint-Herblain, ou tout comme. Samedi dans la banlieue nantaise, pour le premier de leurs trois meetings communs, Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault ont rivalisé d'amabilités l'un pour l'autre. Oubliée la rivalité qui a opposé les deux poids lourds du PS pour Matignon, il s'agit désormais de mobiliser pour les élections législatives des 10 et 17 juin prochain. Dans le train qui la menait à Nantes, Martine Aubry le reconnaissait d'ailleurs sans détour, «les gens ne savent même pas que l'on va voter». De fait, c'est dans une salle à peine remplie, où des rideaux avaient été tirés pour couper les gradins en deux, qu'elle a ensuite pris la parole.

D'abord, unité oblige, pour rendre hommage à Jean-Marc Ayrault et à son travail lorsqu'il était maire de Nantes «qui s'est transformée, qui s'est rénovée, qui sait ouvrir les bras à la modernité». Ensuite pour saluer son travail, quinze ans durant, à la tête du groupe socialiste à l'Assemblée nat

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant