Ayrault et Aubry font cause commune

le
0
Le premier ministre et la chef du PS ont mis leur rivalité de côté pour s'en prendre à la droite.

Ils n'osent pas l'avouer mais il leur manque quand même un peu. Maintenant que Nicolas Sarkozy a décidé de se tenir «éloigné volontairement et durablement» de la politique, selon les mots de son ami Brice Hortefeux, les socialistes ont perdu leur meilleur ennemi. Celui qui avait cimenté leur unité durant la campagne présidentielle. Celui aussi dont ils avaient fait leur principal argument pour faire élire François Hollande. En manque, les socialistes ont tout de même trouvé un produit de substitution: la droite et ses principales figures.

Samedi à Saint-Herblain, dans la banlieue nantaise, pour le premier de leurs trois meetings communs des législatives, Jean-Marc Ayrault et Martine Aubry se sont défoulés à tour de rôle contre l'UMP, Jean-François Copé et François Fillon, en s'en prenant par moments à Nicolas Sarkozy, comme pour administrer une piqûre de rappel à leurs électeurs. «La droite aujourd'hui, elle est en grande crise. En crise de projet. Ils n'ont

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant