Ayrault de retour à l'Assemblée : «Je suis sans aucune amertume»

le
1
Ayrault de retour à l'Assemblée : «Je suis sans aucune amertume»
Ayrault de retour à l'Assemblée : «Je suis sans aucune amertume»

Un peu plus d'un mois après son départ de Matignon le 1er avril, l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault a rejoint ce mardi les bancs de l'Assemblée nationale. Pour la première fois en deux ans, l'élu de Loire-Atlantique a assisté à la séance des questions au gouvernement depuis les bancs des députés.

Dès son arrivée au Palais Bourbon, l'ex-chef du gouvernement a déclaré être «tout à fait serein, détendu» et sans «aucune amertume». «Je suis dans l'état d'esprit de celui qui a quitté Matignon avec dignité et j'ai bien l'intention de garder cette ligne de conduite. N'attendez pas de moi que je me lance dans des commentaires sur les uns ou sur les autres...», a-t-il fait savoir, se confiant à la presse pour la première fois depuis le changement de gouvernement qui a fait suite à la débâcle des municipales.

«On aurait pu mieux expliquer»

Si l'ancien chef du gouvernement «retrouve une liberté» qu'il «n'avait plus», il souligne avoir «le sens du devoir», «qui est celui de tout faire pour contribuer à aider mon pays à réussir». «Aujourd'hui 6 mai, c'est le début de la troisième année du quinquennat» de François Hollande et «je lui souhaite la réussite», qui sera «la réussite de la France».

Au Palais Bourbon, Jean-Marc Ayrault siégera à la commission des Affaires étrangères - «ce sont des questions qui me passionnent»- et va «avancer peu à peu», «prendre (ses) marques». «Je suis content de retrouver mes habitudes de député», a confié celui qui a fait son entrée à l'Assemblée en 1986 et qui a présidé le groupe socialiste entre 1997 et 2012.

Valls salue son retour

Revenant sur ses deux ans comme chef du gouvernement, Jean-Marc Ayrault a avoué avoir un «regret»: «On aurait pu mieux expliquer - j'y prends ma part - aux Français voilà l'état réel du pays».

Son successeur à Matignon, Manuel Valls, a salué dans l'hémicycle «de manière appuyée et prononcée», ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mardi 6 mai 2014 à 18:42

    Normal avec 30.000 € par moi.