Ayrault : «Aucun succès ne se construit sur la division»

le
0
Ayrault : «Aucun succès ne se construit sur la division»
Ayrault : «Aucun succès ne se construit sur la division»

Dimanche s'est terminée la traditionnelle université d'été du PS à La Rochelle. C'est Jean-Marc Ayrault qui a pris la parole pour le discours de clôture. Une intervention musclée durant laquelle le Premier ministre a défendu son bilan et préparé les échéances électorales à venir, dès le printemps 2014.

«Aucun succès ne se construit sur la division», a-t-il déclaré. Un discours de rassemblement qui s'adressait autant aux ministres qu'aux partenaires du PS. Sur le dossier de la sécurité, il a expliqué «qu'il n'y a pas deux approches, il n'y a qu'une ligne au sein du gouvernement, celle de l'efficacité». Une référence très claire aux dissensions entre Manuel Valls et Christiane Taubira autour de la réforme pénale à venir.

A l'approche des élections municipales de mars 2014, Jean-Marc Ayrault a prôné l'unité de la gauche. «Où sont les divergences dans nos mairies entre les écologistes, les radicaux, les socialistes et les communistes ? (...) pour la grande majorité nous sommes d'accord sur tout».

«Nous modernisons sans détruire» a affirmé le chef du gouvernement. Il a tenu à énumérer toutes les réformes entreprises. A l'évocation du Mariage pour tous, la salle, où quelques drapeaux multicolores étaient visibles, s'est mise à scander «Egalité».

Le résultats économiques encourageants et l'accord sur la sécurisation de l'emploi ont été longuement évoqués. «Nous réformons [...], nous réduisons nos déficits [...] et nous maintenons des services publiques de qualité» a conclu le Premier ministre.

«Préparer notre pays à un monde nouveau». Le chef du gouvernement n'a pas fait d'annonces fracassantes. Il a néanmoins affirmé que même avec l'instauration de la taxe carbone, «le niveau de prélèvement sera constant». A la veille d'une rencontre avec les partenaires sociaux sur le dossier des retraites, le Premier ministre était attendu. Il a assuré aux militants que le gouvernement ne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant