Ayrault annonce une remise à plat de la fiscalité pour 2015

le
10
JEAN-MARC AYRAULT ANNONCE UNE REMISE À PLAT DE LA FISCALITÉ POUR 2015
JEAN-MARC AYRAULT ANNONCE UNE REMISE À PLAT DE LA FISCALITÉ POUR 2015

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé le lancement d'une "remise à plat" de la fiscalité française au moment où les dernières hausses d'impôt annoncées par son gouvernement suscitent l'hostilité de nombreux secteurs économiques.

Dans une interview dans l'édition de mardi du quotidien Les Echos, publiée lundi soir sur le site internet du journal, il assure que cet exercice, qu'il entend boucler à temps pour préparer le budget 2015, se fera "à prélèvements obligatoires constants".

Au delà de la concertation déjà promise sur l'imposition des entreprises, "nous avons besoin d'un débat beaucoup plus global, sur la fiscalité des entreprises, sur la fiscalité des ménages -aussi bien nationale que locale- et sur le financement de la protection sociale. Tout est lié", déclare le chef du gouvernement.

Il insiste sur la nécessité d'"un véritable débat sur le niveau de la dépense publique, qui est élevé aujourd'hui, et la modernisation du modèle social français."

Dans ce contexte, la question d'une fusion entre l'impôt sur le revenu et la CSG (contribution sociale généralisée), promise par François Hollande lors de sa campagne présidentielle, "fera partie du débat".

Ces annonces marquent un revirement du gouvernement, alors que le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, déclarait encore au début du mois qu'il n'y avait pas de volonté de bouleverser le système fiscal tant que la croissance ne serait pas franchement repartie.

BÂTIR POUR L'AVENIR

"Jusqu'ici, nous avons répondu à l'urgence pour redresser la barre. Il nous faut désormais bâtir pour l'avenir", explique Jean-Marc Ayrault, qui maintient le cap de la lutte contre les déficits.

"Nous allons réaliser 15 milliards d'euros d'économies en 2014, mais il faudra continuer au moins au même rythme en 2015, en 2016, en 2017", souligne-t-il.

Pour lancer le processus, il annonce qu'il rencontrera dans les prochains jours les partenaires sociaux.

"L'ensemble des groupes parlementaires, de la majorité comme de l'opposition, seront consultés", dit-il, pour indiquer que, au terme de la concertation, "le gouvernement prendra ses responsabilités comme il l'a fait pour les retraites, et fera ses propositions au Parlement."

En attendant, il exclut de revenir sur les hausses de la TVA prévues au 1er janvier, qui sont contestées par plusieurs secteurs (artisans, restaurateurs, ambulanciers...).

"Revenir sur la hausse de la TVA pour certains secteurs, ce serait revenir sur la baisse du coût du travail. Et cela, il n'en est pas question", dit-il en rappelant qu'elle doit permettre de financer en partie le crédit d'impôt compétitivité emploi.

"Nous n'allons pas détruire ce que nous sommes en train de construire. L'amélioration de la compétitivité des entreprises est dans l'intérêt de tous les Français."

Yann Le Guernigou, édité par Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • caogan77 le lundi 18 nov 2013 à 22:50

    j'espère qu'on l'aura remis a plat bien avant, sinon qui sait ce qui peut sortir de cette tête vide ...

  • caogan77 le lundi 18 nov 2013 à 22:48

    ymatt vous vous proposez de payer des impôts surement ? bonne initiative !

  • roulio86 le lundi 18 nov 2013 à 22:41

    J'espère bien qu'en 2015 il y a longtemps qu'ils auront dégage..

  • roulio86 le lundi 18 nov 2013 à 22:40

    Qu'elle barre à t il redresser ce gros naz..la dette a augmenter, le chômage aussi, les taxes et impôts..et le panier est de plus en plus percé...et lui nous dit qu'il a redressé la barre ...virons cette bande de vol-eurs m'ent-eur et reprenons notre destin en main sans ces incapa-blés qui nous volent.....

  • cben le lundi 18 nov 2013 à 22:26

    Après la déculotté aux européennes son successeur pourra enterrer ce sujet..

  • dcouplet le lundi 18 nov 2013 à 22:22

    de quoi il se méle ?

  • ymatt le lundi 18 nov 2013 à 22:07

    ENFIN, il était temps!!!

  • ppww le lundi 18 nov 2013 à 21:42

    ils vont finir par ramener la révolution. dire que frais des bois aller ramener la paix sociale dans le pays. c'est tout le contraire et ça pourrait très mal finir.

  • ppww le lundi 18 nov 2013 à 21:39

    il vont prendre leur responsabilité comme pour la réforme des retraites.c'est bon, il n'y aura pas beaucoup de changement! seulement quelques taxes de plus pour ceux qui peuvent (encore) payer.

  • M169421 le lundi 18 nov 2013 à 21:23

    un f-ou all.ié qui ne comprend pas qu'il n'est plus possible de taxer, à moins d'as-servir en totalité le citoyen qui a le malheur de travailler au nom du sytème social équitable. On croit rêver.2015 c'est loin, je serai lui, je ferai très attention.Qu'il réfléchisse bien, et qu'il voit ou cela pêche depuis des années.L'explosion est proche,et il faut qu'il sache que le père noël n'existe pas..

Partenaires Taux