Ayrault annonce des mesures pour les travailleurs pauvres

le
21
AYRAULT ANNONCE DES MESURES POUR LES TRAVAILLEURS PAUVRES
AYRAULT ANNONCE DES MESURES POUR LES TRAVAILLEURS PAUVRES

PARIS (Reuters) - Jean-Marc Ayrault a annoncé vendredi un abaissement de la durée de travail nécessaire pour que les travailleurs les plus précaires puissent bénéficier d'un certain nombre de prestations sociales.

Lors d'un déplacement à Cergy (Val-d'Oise) sur le thème de la lutte contre la pauvreté, le Premier ministre a également confirmé une prochaine réforme de la prime pour l'emploi (PPE) et du revenu de solidarité active (RSA).

Concernant les travailleurs modestes, "il leur suffira prochainement de travailler 150 heures par trimestre, et non 200 comme c'est le cas aujourd'hui, pour avoir accès aux indemnités journalières en cas de maladie, d'invalidité ou de congé maternité", a-t-il déclaré, selon le texte de son discours.

Il a ajouté que le gouvernement adopterait en 2014 la reconduction automatique de l'aide à l'acquisition d'une assurance complémentaire santé (ACS) pour les bénéficiaires du minimum vieillesse.

Ces derniers pourront également cumuler l'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) avec les revenus du travail, a-t-il précisé.

Il a enfin confirmé qu'il envisageait une réforme de la PPE et du RSA "activité", dans le cadre de la réforme de la fiscalité qu'il lancera la semaine prochaine.

Un rapport de l'inspection générale de l'action sociale (Igas) remis jeudi au Premier ministre demande une fusion rapide de ces deux mécanismes de soutien aux travailleurs pauvres.

La PPE est une aide au retour à l'emploi et au maintien de l'activité professionnelle calculée en pourcentage du revenu d'activité et déduite de l'impôt sur le revenu à payer, ou versée directement si le bénéficiaire n'est pas imposable.

Le RSA garantit un revenu minimum à toute personne aux ressources inférieures à un seuil. Il comporte deux volets : le RSA "socle", qui a remplacé le revenu minimum d'insertion (RMI), versé aux sans emploi ; le RSA d'activité", supplément de ressources versé aux travailleurs à faibles revenus.

Emmanuel Jarry, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JERIKAE2 le mardi 28 jan 2014 à 11:00

    politiques ;syndicalistes;quand allons nous etre debarassé de ces parasites profiteurs

  • 300CH le vendredi 24 jan 2014 à 19:50

    tient!! ça m’étonne qu'il ne l'a pas fait avant cette annonce charitable, on voit que les municipales arrivent à grand pas, "c'était sous le coude, n'es pas Mrs le Zéro", bin!! voila comment on achète son électorat de vas-nus-pieds et autres, avec le pognon du bon travailleur contribuable Français, eehhh!! Zéro personne, on n'est dupe de ta maoeuvre charitable

  • 300CH le vendredi 24 jan 2014 à 19:08

    "une petite pièce Messieurs/dames" c ainsi qu'ils veulent sortir la France du bourbier qu'elle est, pauvre France on n'est pas dans la mer de

  • Gary.83 le vendredi 24 jan 2014 à 19:06

    comme disait un homme connu :" les socialistes font des grandes parts dans les petits gâteaux "

  • 300CH le vendredi 24 jan 2014 à 19:04

    Quelle bricolage ils nous pondent encore c GAUC HOS, la GLANDOUILLE lui a donné ça boite à outils avant de partir à ce zéro.

  • M9722583 le vendredi 24 jan 2014 à 19:03

    Je suis bien d'accord avec vous knbskin sur tout votre post.

  • knbskin le vendredi 24 jan 2014 à 18:54

    Toujours des mesures de "charité" ... Ce qu'il faut au "travailleur pauvre", qui est par définition non qualifié, c'est une formation pour qu'il devienne qualifié. Mais par contre, plus de charité, et PLUS RIEN pour celui qui ne veut pas se former ... Il y a 30 milliards à récupérer en formation professionnelle aujourd'hui dépensés en pure perte de stages Excel bidon ... :(

  • M9722583 le vendredi 24 jan 2014 à 18:54

    Je suis bien content de ne plus être en France, la branlocratie a destitué la méritocratie !!!!! Et bien sur, ces mesures seront applicables tout de suite, par contre la loi votée contre le cumul des mandats n'entrera en application qu'à partir de 2017 et l'UMP a promis de l'abroger s'ils revenaient au pouvoir en 2017. PAUVRE FRANCE.

  • M9722583 le vendredi 24 jan 2014 à 18:50

    Et comment allons nous encore financer ces cadeaux à nos petits pauvres !!! PSDI, avez vous une ou des petite(s) idée(s) ?? J'attends !!!

  • M9700920 le vendredi 24 jan 2014 à 18:24

    Dehors et vite pour ce zauraut. quelle honte d'avoir un premier ministre bourricot,on voit le niveau qu'il faut avoir pour être enseignant d'allemand!!!

Partenaires Taux