Axel Witsel, un talent gâché en Russie ?

le
0
Axel Witsel, un talent gâché en Russie ?
Axel Witsel, un talent gâché en Russie ?

Il y a trois ans et demi, Axel Witsel quittait le Benfica Lisbonne pour le Zénith St-Pétersbourg contre un chèque de 40 millions d'euros. Un transfert surprise en regard du pedigree des clubs intéressés, mais aussi des capacités de l'international belge.

Le 3 septembre 2012, le Zénith St-Pétersbourg fait sensation en fin de mercato avec les recrutements du Brésilien Hulk (Porto) et du Belge Axel Witsel (Benfica). Pour le milieu de terrain touffu, les Russes claquent 40 millions d'euros, quatre fois plus que la somme déboursée un an plus tôt par le club lisboète pour le récupérer au Standard Liège. Au Portugal, le joueur a rapidement pris ses marques, réalisé une saison pleine et vécu un parcours européen solide. À tel point qu'au moment du mercato, on imagine les Aigles le retenir sauf offre d'un des meilleurs clubs du continent, à l'image d'un Milan AC très chaud sur le dossier. L'arrivée de Witsel en Russie lui colle donc automatiquement une étiquette de mercenaire qui a privilégié l'aspect financier au sportif.

Hulk, Witsel : et maintenant ?
Une opinion que Christophe Dessy, directeur du centre de formation du Standard Liège, tend à contredire : " Le public a pu être surpris qu'il choisisse la Russie alors qu'on parlait de lui dans des championnats du Top 5 européen, mais le championnat russe est sous-évalué, c'est une compétition de qualité " assure-t-il. Quand il nous a quitté, il est parti au Benfica, ce qui était clairement une progression sportive et financière.Christophe DessySurtout que pour le formateur, il faut considérer la progression du joueur sur la période 2010-2012 pour bien évaluer ses choix. " Quand il nous a quitté, il est parti au Benfica, ce qui était clairement une progression sportive et financière. Après, le Zénith, par rapport à Benfica, la différence n'est sûrement pas énorme mais cela reste un club qui joue le haut du tableau dans son pays et dispute régulièrement la Ligue des champions. " Ce que lui promettait tout autant son club portugais.

Un transfert signé de Lucien D'Onofrio ?


Quant à savoir à qui a profité son transfert, une source préférant rester anonyme croit avoir la réponse : " Son véritable agent, ce n'est pas son père, c'est Luciano D'Onofrio, qui a ses entrées un peu partout dans le foot européen. Et avec lui, les transferts sont toujours très chers. " [DIV…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant