Axel Ganz  prédit la disparition de titres de presse

le
0
Pour l'ancien patron de Prisma en France, la presse doit s'habituer à vivre avec moins de publicité.

Axel Ganz, qui a fondé et dirigé Prisma Presse (Geo, Capital, Femme actuelle, Voici...) en France entre 1978 et 2005, est aujourd'hui membre du conseil de surveillance de Gruner + Jahr, la division presse du géant allemand des médias Bertelsmann. Il est également vice-président du Forum d'Avignon et membre du conseil d'administration de la Fondation AFP.

Le secteur de la presse est bouleversé par le numérique. Comment voyez-vous le marché évoluer dans les prochaines années?

Au-delà de la presse écrite, la révolution actuelle touche tous les médias, car ils interagissent de plus en plus entre eux. Personne ne sait quelle sera la situation dans cinq ou dix ans. Les éditeurs cherchent, ils tâtonnent. Parfois cela marche et d'autres fois non. Il faut être très pragmatique. Mais la grande question est de savoir si l'on arrivera à r...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant