Axa sauve son T1 grâce à l'assurance dommages et de spécialités

le
0
    * Hausse de 1% du chiffre d'affaires au T1 
    * Recul de 9% en comparable des revenus en gestion d'actifs 
    * Perte d'un contrat en assurance-vie/épargne en France - 
porte-parole 
 
 (Actualisé avec conférence téléphonique) 
    par Matthieu Protard 
    PARIS, 3 mai (Reuters) - Axa  AXAF.PA  a tiré parti au 
premier trimestre de ses activités dans l'assurance dommages et 
de spécialités pour compenser la stagnation de ses revenus dans 
l'assurance-vie et leur recul dans la gestion d'actifs pénalisée 
par la chute des marchés en janvier et février. 
    Le numéro deux de l'assurance en Europe après l'allemand 
Allianz  ALVG.DE  a vu son chiffre d'affaires global progresser 
de 1% sur les trois premiers mois de l'année, à 31,8 milliards 
d'euros. 
    Une porte-parole d'Axa a déclaré à Reuters que le groupe 
avait pâti du non-renouvellement en France d'un "gros contrat", 
se refusant toutefois à donner de plus amples détails. 
    Dans la gestion d'actifs, les revenus de l'assureur français 
ont reculé de 9% en données comparables sur le trimestre, au 
cours duquel les investisseurs ont privilégié les actifs 
obligataires moins rémunérateurs en termes de commissions de 
gestion. 
    Axa a aussi vu son chiffre d'affaires stagner en 
assurance-vie entre janvier et mars, avec toutefois une collecte 
nette de trois milliards d'euros. 
    "On a de très grandes disparités d'un pays à l'autre. Aux 
Etats-Unis, on poursuit une croissance très importante. La 
France a affiché -10%", a répondu le directeur financier Gérald 
Harlin à une question sur l'assurance-vie lors d'une conférence 
téléphonique. 
    "En France, au premier trimestre, nous avons effectivement 
eu moins de vente, notamment en matière d'épargne, que ce que 
nous pouvions avoir avant. Mais nous sommes sur une période 
courte et nous restons confiants sur la totalité de l'année." 
    Dans l'assurance dommages, le groupe a en revanche profité 
des hausses de tarifs dans les pays émergents, en Turquie et au 
Mexique principalement. 
    Du coup, les revenus de la branche dommages ont crû de 3%, 
avec une hausse de 15,2% des tarifs dans les pays émergents. 
    Axa a aussi vu son chiffre d'affaires augmenter de 6% dans 
l'assurance de spécialités pour les grandes entreprises. 
    L'assurance de spécialités permet de couvrir des risques 
très spécifiques comme les risques politiques ou ceux liés à 
l'énergie ou aux infrastructures. 
    L'assureur s'est d'ailleurs récemment renforcé sur ce marché 
en Afrique en s'alliant au britannique Chaucer.   
    Le groupe doit présenter le 21 juin son nouveau plan 
stratégique, une feuille de route que la nouvelle équipe 
dirigeante d'Axa aura à mener après le départ du PDG Henri de 
Castries. 
    Henri de Castries quittera ses fonctions le 1er septembre 
pour laisser la place à un tandem franco-allemand avec Denis 
Duverne à la présidence non exécutive du groupe et Thomas Buberl 
à la direction générale.   
     
    Le communiqué: 
    http://go.axa.com/1Od2SjZ 
 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant