Axa profite de l'Asie pour compenser le marasme en Europe

le
0
REPLI DU RÉSULTAT NET ANNUEL D'AXA
REPLI DU RÉSULTAT NET ANNUEL D'AXA

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Axa a profité l'an dernier du dynamisme des marchés émergents, principalement en Asie, pour renouer avec des revenus en hausse, compensant ainsi le marasme économique en Europe, et entend poursuivre ses efforts d'économies.

Le numéro deux de l'assurance en Europe, après l'allemand Allianz, a ainsi indiqué jeudi avoir relevé ses objectifs d'économies de coûts à l'horizon de 2015, à 1,7 milliard d'euros contre 1,5 milliard précédemment.

"Nous sommes sur la bonne voie pour atteindre nos objectifs financiers à horizon 2015", a fait savoir Gérald Harlin, directeur financier d'Axa, lors d'une conférence téléphonique. "2012 a été l'année de la reprise de la croissance."

Globalement, le chiffre d'affaires d'Axa a progressé l'an dernier de 2% en données comparables pour atteindre 90 milliards d'euros.

La situation est toutefois très contrastée selon les régions.

Si les revenus du groupe affichent des hausses à deux chiffres à données publiées dans l'assurance vie et l'épargne en Asie et aux Etats-Unis, ils stagnent en France (+1%) ou reculent dans des pays comme l'Allemagne (-5%) et en Europe centrale et de l'Est (-8%).

Au final, le bénéfice net ressort en repli de 4% à 4,15 milliards d'euros en 2012 mais les comptes de l'an dernier se trouvent pénalisés par un effet de comparaison défavorable avec 2011.

Le directeur financier a rappelé à cet égard que les résultats 2011 d'Axa avait profité de 1,4 milliard d'euros d'éléments exceptionnels favorables, liés notamment à des plus-value de cessions.

"Hors impact des éléments exceptionnels de l'année 2011, le résultat net est en hausse de 44%", a souligné Gérald Harlin.

SE RENFORCER DANS LES ÉMERGENTS

D'après le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne un bénéfice net de 4,43 milliards d'euros et des revenus de 94,80 milliards pour 2012.

A titre de comparaison, Allianz a de son côté fait état de revenus en progression de près de 3% en 2012 à 106 milliards d'euros et un bénéfice d'exploitation en hausse de 20,8%.

Interrogé sur la nécessité pour Axa d'accélérer son développement dans les pays émergents, Henri de Castries, le PDG du groupe, a fait savoir que l'assureur français devait continuer de se renforcer à l'international, soulignant néanmoins que sa base de clients avait progressé, y compris dans les marchés matures notamment en Europe.

"Bien sûr, il faut que nous accélérions notre développement dans les pays émergents", a déclaré Henri de Castries sur la radio BFM Business. "(Mais) nous continuons d'augmenter le nombre de nos clients aussi bien dans les économies développées que dans les économies émergents."

Sur la base des résultats annuels, Axa a indiqué qu'il proposerait de verser un dividende de 0,72 euro par action au titre de l'exercice 2012, en hausse de 4%.

A la Bourse de Paris, l'action Axa a terminé la séance de mercredi sur un repli de 1,65% à 13,70 euros. Depuis le début de l'année, le titre a gagné 2,62% après un gain de 33% en 2012.

L'indice de l'assurance en Europe affiche quant à lui une progression de 1,22% depuis le 1er janvier 2013.

Edité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant