Axa lance son comparateur d'assurances auto, dépourvu de prix

le
0

VIDÉO - L'assureur, qui ne veut pas se battre sur le tarif, se mesure à onze autres compagnies, sur les seules garanties.

Le 24 novembre, Axa lancera le site Internet testezvotreassurance.com, qui doit permettre aux Français, sur Internet ou mobile, de comparer les garanties de ses propres contrats auto avec celles de onze autres assureurs (Maif…), représentant selon lui 80 % du marché.

À partir de situations très simples (un bris de glace, une panne…), l'internaute qui aura sélectionné l'assurance (tous risques ou non) qu'il souhaite mesurer à celle d'Axa saura par exemple si l'une et l'autre remboursent bien les rétroviseurs cassés ou le dépanneront en bas de chez lui le jour où sa voiture refusera de démarrer. Sans avoir à éplucher les conditions générales des contrats, puisque Axa a fait ce travail pour lui. «Plus de 90 % des Français pensent bien maîtriser les garanties de leurs contrats, mais en réalité, seuls 20 % les connaissent vraiment», avance Amélie Oudéa-Castera, en charge du marketing service et digital chez Axa.

Rien, en revanche, sur les tarifs de l'assureur et des concurrents auxquels il prétend se confronter. Nul ne sait donc combien il faut payer en plus pour bénéficier des meilleures garanties. Décevant pour les internautes, qui se soucient beaucoup du prix et acceptent souvent de ne pas avoir partout et sur tous les postes (vol, tempête…) la protection maximale, forcément onéreuse.

Axa n'en est pas à son coup d'essai. Il avait déjà lancé en avril 2012 un autre comparateur à son honneur, quialemeilleurservice.com. À partir des coups de pouce attendus par le client en cas de pépin (remorquage rapide, prêt d'un véhicule de remplacement…), ce site permet de voir si Axa est le mieux-disant… ou seulement le deuxième ou le troisième par exemple, parmi la vingtaine d'assureurs retenus.

Être présent sur la Toile

L'assureur sait bien que s'ériger lui-même juge et partie, avec des comparateurs «maison», ne peut qu'entacher sa crédibilité aux yeux des internautes. Et qu'il n'aide en rien à choisir le meilleur rapport qualité-prix.

Mais ces comparateurs lui offrent une présence sur Internet, là où les Français sont très nombreux - avant de prendre contact avec telle ou telle compagnie - à utiliser les moteurs de recherche pour identifier les sites qui vont les aider à comparer les assurances automobile et à choisir la moins chère pour les garanties souhaitées. Un handicap pour l'assureur, dont la stratégie n'est pas de jouer la carte des prix bas, qui est souvent la meilleure pour s'illustrer sur ces sites. Avec ses propres comparateurs de services et de garanties, la compagnie espère donc plutôt associer son image à la qualité des garanties et des prestations. En échange, ses clients doivent accepter de ne pas forcément faire des économies.

VIDÉO - «La gestion d'un sinistre automobile pourra se faire désormais de manière 100% digitale», explique Nicolas Moreau, patron du groupe Axa en France.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant