Axa intéressé par les actifs asiatiques de RSA

le
0
AXA PARMI LES POTENTIELS REPRENEURS DES ACTIFS ASIATIQUES DE RSA
AXA PARMI LES POTENTIELS REPRENEURS DES ACTIFS ASIATIQUES DE RSA

HONG KONG (Reuters) - Axa fait partie d'une liste d'assureurs intéressés par la reprise des actifs asiatiques de son homologue britannique RSA que ce dernier cherche à vendre pour un montant qui pourrait atteindre 500 millions de dollars (370 millions d'euros), a-t-on appris mardi de sources proches de l'opération.

Parmi les autres groupes qui seraient intéressés figurent le japonais Sompo Japan Insurance, filiale de NKSJ Holdings, l'australien QBE et l'allemand Allianz, ont ajouté les sources.

Cette cession par le numéro un britannique de l'assurance non-vie entre dans un vaste plan de restructuration mis en oeuvre par son nouveau directeur général Stephen Hester et qui a été rendu nécessaire par de lourdes pertes accusées sur fond de météorologie défavorable et d'irrégularités comptables.

RSA pourrait lancer la procédure de vente dans les semaines qui viennent, a dit l'une des sources.

RSA a refusé de formuler le moindre commentaire, tout comme Allianz, QBE et Sompo Japan. Axa a déclaré de son côté qu'il avait adopté une approche extrêmement serrée dans l'examen de ses opportunités d'acquisitions, sans faire de référence explicite aux activités asiatiques de RSA.

L'assureur britannique est le dernier en date à soit se retirer d'Asie soit y réduire la taille de ses opérations. Aviva, ING, American International Group et New York Life sont ainsi sensiblement moins présents en Asie depuis la crise financière mondiale.

En revanche, certains assureurs asiatiques bien capitalisés tels AIA Group ou les canadiens Manulife Financial et Sun Life Financial ont repris certains de leurs actifs.

RSA est présent à Hong Kong, à Singapour, en Chine et en Inde mais ces activités n'ont contribué qu'à hauteur de moins de 2% des primes nettes enregistrées au premier trimestre 2014, ce qui l'a incité à concentrer ses efforts sur ses marchés traditionnels au Royaume Uni, en Irlande et en Scandinavie.

Les primes nettes dégagées en Asie ont diminué de 7% au premier trimestre à 38 millions de livres. Le total des primes nettes était de 1,9 milliard de livres, au vu des documents financiers de l'assureur.

RSA cherche enfin à lever 2,7 milliards de dollars de capitaux, dont la moitié environ par des cessions d'actifs non stratégiques - comme c'est déjà le cas en Pologne et dans les pays baltes - et en passant le dividende. Le reste a été apporté par une augmentation de capital bouclée en avril.

(Denny Thomas, Nicolas Delame et Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant