AXA IM veut se renforcer à l'international

le
0
(NEWSManagers.com) - AXA Investment Managers ( AXA IM), le pôle dédié à la gestion d'actifs au sein du groupe AXA, met le cap sur l'international. La société, qui figure déjà parmi les quinze plus grands acteurs mondiaux de la gestion d'actifs, souhaite entrer dans le cercle du Top 10, a indiqué jeudi dernier le directeur général d' AXA IM Dominique Carrel-Billiard, à l'occasion d'un séminaire de presse.
A environ 548 milliards d'euros, les actifs sous gestion d' AXA IM ont retrouvé cette année leur niveau de 2007, près d'un tiers des encours émanant de clients externes " La justesse de notre business model n'est plus à faire. Nous avons bien résisté à la crise et l'internationalisation de nos activités doit se poursuivre afin que nous puissions intégrer le Top 10" , a déclaré Dominique Carrel-Billiard.
Dans cette perspective, la voie privilégiée n'est pas forcément la croissance externe. " La voie de l'acquisition est moins prioritaire que par le passé. Elle ne fait pas partie de nos plans même si on ne pas jamais complètement l'exclure. Nous avons réalisé deux acquisitions par le passé, Framlington et Rosenberg. Nous avons désormais une offre très diversifiée et une acquisition n'est pas aussi nécessaire qu'elle a pu l'être à un autre stade de notre développement" , a expliqué Dominique Carrel-Billiard.
" Nous n'excluons pas toutefois de recruter des équipes. Car actuellement, la consolidation se fait plutôt par la collecte, les souscriptions allant prioritairement à un nombre réduit d'acteurs dans un nombre restreint de classes d'actifs" , a poursuivi Dominique Carrel-Billiard
Priorité donc à la croissance organique qui passe par trois grands axes de développement : le Royaume-Uni, l'Asie et les Etats-Unis. Au Royaume-Uni, où les actifs sous gestion s'élèvent à environ 60 milliards d'euros, AXA IM estime être déjà bien présent sur le marché retail mais très en retrait sur le marché des investisseurs institutionnels. D'où la mise en place d'une équipe de trois personnes à Londres dédiée aux stratégies LDI. Outre-Manche, la part de marché sur les institutionnels est inférieure à 0,5% contre 2% environ en Europe continentale.
Deuxième axe de développement, l'Asie, où les actifs sous gestion s'élèvent actuellement à environ 20 milliards d'euros. Là aussi, la croissance organique a la priorité avec la distribution de l'offre existante à Hong Kong, à Singapour, en Australie et au Japon. Si nécessaire toutefois, AXA IM fera alliance avec un partenaire local. D'où la mise en place d'une joint venture en Chine avec la Shanghai Pudong Development Bank, ou en Inde avec la Bank of India, ou encore en Corée avec Kyobo Life.

Les co-enreprises en Chine et en Inde ont dû faire face à quelques aléas, à la crise financière en Chine où le démarrage des activités a coïncidé avec l'effondrement des marchés, à la réglementation en Inde où AXA a changé de partenaire en mai dernier, passant de Bharti à Bank of India en raison du veto des régulateurs au modèle de développement captif. Mais pour la Chine, Dominique Carrel-Billiard estime qu'avec environ 1 milliard de dollars d'actifs sous gestion, les perspectives sont plutôt favorables même s'il faudra un peu de temps. Le partenariat coréen est celui qui a le mieux fonctionné jusqu'ici, avec des actifs sous gestion s'élèvent à environ 13 milliards de dollars.
Mais vu le potentiel de croissance de la région, AXA IM envisage de mettre en place une équipe dédiée au fixed income à Singapour tout en installant par ailleurs des spécialistes actions à Hong Kong. Il pourrait s'agir d'un transfert d'experts de Framlington en Asie et de recrutements.
Aux Etats-Unis, où les actifs sous gestion plafonnent autour de 2 milliards d'euros, les projets de développement passent par une relance des activités de Rosenberg, durement affecté par un problème informatique non traité et par la crise financière. AXA IM souhaite remettre le spécialiste quantitatif des actions sur une pente ascendante avec le concept de Smart Beta et sa mise en oeuvre au travers de stratégies marchés émergents et Asie hors Japon.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant