AXA IM : Small caps : du beta à l'alpha

le
0

La croissance mondiale va accélérer en 2014, ce qui bénéficiera aux small caps et conforte notre vue que les investisseurs devraient introduire ou renforcer cette classe d'actifs dans leurs portefeuilles.

Les small caps sont beaucoup plus résistantes à un retournement économique qu'auparavant, ce que les auteurs estiment résulter de leur exposition accrue à la croissance structurelle via une remontée dans la chaine de valeur et l'accent mis sur l'innovation. Cette évolution ainsi que la faible couverture des small caps et leur moindre liquidité contribuent à l'existence d'inefficiences qui créent un environnement favorable à la gestion active.


Points Clés

Bien que les conditions économiques aient toujours un impact important sur les small caps, leurs bénéfices sont dorénavant beaucoup plus résistants à un retournement économique.

Le principal facteur expliquant cette résistance des profits tient à leur exposition accrue à la croissance structurelle via une remontée dans la chaine de valeur.

La taille des small caps leur permet de rapidement s'adapter aux changements technologiques ou réglementaires et d'innover avec succès.

Leur exposition à la croissance structurelle fait des small caps des cibles naturelles des opérations de fusions-acquisitions (F&A).

Le manque d'expérience des investisseurs sur les small caps, leur faible couverture, leur plus forte volatilité et leur liquidité moindre contribuent à l'existence d'inefficiences créant un environnement favorable à la gestion active.


Par Alec Harper, Gestionnaire de Portefeuilles - AXA Rosenberg IM UK, Mathieu L'Hoir, Stratégiste Actions - AXA Investment Managers & Maguy MacDonald, Senior Product Specialist, AXA Framlington

Télécharger notre Investment Research : Small caps : du beta à l'alpha

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant