AXA IM : Regards croisés - renégociation du Royaume-Uni dans l'UE

le
0

Ce que le Royaume-Uni pourrait demander / ce que l'UE pourrait accepter

Dans la perspective du référendum britannique sur l'appartenance à l'UE, prévu pour 2016 ou 2017, le gouvernement conservateur va poursuivre ses tentatives de redéfinition des relations entre le Royaume et l'Union. David Page et Maxime Alimi passent en revue les thèmes qui devraient être discutés et évaluent la possibilité de compromis pour chacun d'eux. Tout bien considéré, ils s'attendent à ce que les négociations soient suffisamment constructives pour permettre à M. Cameron de faire campagne pour le maintien dans l'Union.


Points clés

  • La réélection d'un gouvernement conservateur implique une renégociation du rôle du Royaume-Uni dans l'Union Européenne, avant le référendum sur une éventuelle sortie de l'Union.
  • Mais le Royaume-Uni doit encore définir précisément ses objectifs dans ces renégociations. Nous identifions les thèmes qui devraient composer l'essentiel des sujets de discussion.
  • La plupart d'entre eux impliquent simplement un renforcement de l'engagement et des priorités de l'UE. Nous anticipons des progrès sur ces points.
  • D'autres devraient s'avérer plus problématiques, mais nous attendons suffisamment de flexibilité de la part de l'UE pour que le gouvernement britannique fasse campagne pour rester dans l'Union.
  • Cette négociation sera aussi l'occasion de poser des questions fondamentales sur la direction que souhaite prendre l'UE dans la décennie à venir.

 

Par David Page, Economiste (EU et RU) - AXA IM R&IS
et par Maxime Alimi, Economiste – Zone Euro

Télécharger notre Recherche en PDF

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant