AXA IM : Inflation en zone euro : point bas en vue

le
0

La dynamique des prix va rester faible un moment, mais le risque de déflation est limité


Le ralentissement de l'inflation fin 2013 a généré des craintes de déflation en zone euro. Maxime Alimi et Ombretta Signori montrent que la faiblesse de la dynamique des prix est essentiellement cyclique et que le risque de déflation est limité à l'échelle de la région. Ils recommandent aux investisseurs de long terme de commencer à acheter de la protection contre l'inflation : le point bas est attendu pour mars 2014 et les niveaux de valorisation sont attractifs.


Points clés

Le ralentissement de l'inflation fin 2013 a généré des craintes de déflation en zone euro.

Il y a plusieurs raisons à la faiblesse de la dynamique des prix, dont seulement certaines sont liées aux conditions économiques domestiques. Différentes approches s'accordent sur le fait que les risques de déflation sont limités à l'échelle de la zone euro.

Nous anticipons le point bas en mars, suivi par une longue période de faible inflation.

Pour la BCE, manquer la cible de façon prolongée est coûteux. Nous prévoyons que la banque centrale agira à nouveau dans le courant de l'année.

Du point de vue des marchés, les anticipations d'inflation sont déprimées, en particulier sur les maturités longues. Il pourrait être judicieux pour les investisseurs de long terme de commencer à acheter de la protection à ces niveaux.


Par Maxime Alimi, Economiste (zone euro) et Ombretta Signori, Stratégiste (Taux d'intérêt, Obligations d'Etat, Indéxées) - AXA Investment Managers

Télécharger notre Investment Research : Inflation en zone euro : point bas en vue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant