AXA IM : Croissance mondiale - 2016, pire année depuis 2009

le
0

Actions : vendre sur rebonds ; Obligations : investir sur hausses de taux


Points clés

  • Nous baissons notre prévision de PIB mondial 2016 de 3,1% à 2,7%, en raison de mauvais indicateurs et de la turbulence des marchés. Nous misons sur un baril à environ 35$ en moyenne.
  • Les principales révisions portent sur les E-U et les émergents. Aux États-Unis, la croissance tomberait à 1,7% après 2,4% en 2015 et les profits baisseraient de 5%, pris en tenaille entre une très faible croissance de la productivité et la pression déflationniste mondiale.
  • Les politiques monétaires seront plus actives que prévu : la Fed ne relèvera pas ses taux avant la fin de l'année, la BCE, la BoJ et la BPC étendront leurs actions non conventionnelles.
  • Pour autant, nous ne percevons pas de signes tangibles de risque de récession mondiale, ni n'anticipons une chute de croissance en Chine, à ce stade.
  • Même si les actions et le HY nous paraissent survendues, nous réduisons notre exposition à ces actifs à ‘sous-pondéré' à moyen terme.
  • Avec une Fed plus accommodante, une hausse des taux longs américains serait une opportunité de favoriser la duration. Neutres sur les Bunds, nous sommes positifs sur les périphériques.
  • Autour de notre prévision, les risques s'équilibrent entre l'impact de la baisse des actions et l'allègement des factures énergétiques. Des risques plus systémiques doivent être suivis : Brexit ; un changement de politique en Chine ; les effets indésirables de la régulation financière en Europe.

 

Par l'équipe de la Recherche et Stratégie d'Investissement - AXA Investment Managers

Télécharger notre Stratégie en PDF

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant