Axa IM continue d'anticiper une hausse des taux de la Fed après les élections américaines

le
0

(AOF) - Donald Trump sera le 45ème Président des États-Unis. Alors que la plupart des sites de pari en ligne et les marchés financiers pensaient que la victoire de Trump était improbable, les sondages dans les Swing States suggéraient une course bien plus serrée, note Axa IM qui réagit après les élections américaines. Finalement, le plus surprenant est peut-être que le résultat n'est pas serré, souligne la société de gestion d'actifs.

L'élection de Trump fait planer une certaine incertitude sur la politique économique américaine. Le candidat a fait campagne sur un certain nombre de propositions économiques. Il a adopté les vues du Parti Républicain sur le budget qui mettaient l'accent sur la simplification de la fiscalité pour les ménages et les entreprises dans le but notamment de rapatrier les fonds détenus à l'étranger par les firmes américaines. Ces mesures seraient équivalentes à un large plan de relance en faveur des entreprises. Elles permettraient de renforcer la dynamique positive de l'économie américaine et s'inscriraient dans la volonté, encore explicitée lors du discours d'acceptation de Trump, de rendre aux Etats-Unis sa position d'" économie dominante ".

Mais Trump a aussi mentionné des mesures économiques davantage populistes, incluant le contrôle de l'immigration (expulsion des migrants illégaux, davantage de contrôles aux frontières et notamment le fameux " mur " le long du Rio Grande). Trump a aussi évoqué d'éventuels droits de douanes sur les produits mexicains et chinois, allant à contre-sens de l'ALENA et des discussions en cours sur l'accord Trans-Pacifique (TPP) et sur le TIPP avec l'Union Européenne.

"Nous sommes désormais dans l'expectative que la future administration Trump établisse ses priorités en matière de politique économique. Celles-ci ne pourraient prendre forme que tardivement puisque Trump doit à présent engager un dialogue avec le Congrès sur sa politique. Nous resterons certainement dans le flou en attendant son discours inaugural", explique Axa IM.

L'incertitude concernant l'orientation politique est l'un des facteurs principaux ayant un impact sur les marchés financiers. Comme l'avait anticipé le gestionnaire d'actifs, l'élection de Trump a conduit à un épisode important d'aversion au risque sur les marchés financiers.

Cependant, cette réaction initiale s'est renversée. Les rendements des obligations demeurent légèrement plus bas, avec les obligations américaines à 10 ans à 1,87%, le Bund allemand à 0,13%, et le Gilt britannique à 1,20%. Les actions européennes reculent de 0-2%, bien moins que ce que les futures suggéraient plus tôt. Et le dollar américain (mesuré vis-à-vis d'un panier de devises) diminue de 0,7%, contre une chute de 2,3% plus tôt ce matin. La plupart de ce renversement coïncide avec le discours conciliant de Trump.

L'ampleur et la persistance de la réaction des marchés futures posent la question de l'impact sur les perspectives économiques et plus précisément concernant la Réserve fédérale. Axa IM avait anticipé, tout comme les marchés, que la Fed resserrerait sa politique à sa prochaine réunion, le 14 décembre. La Fed pourrait être dissuadée d'un tel mouvement, selon l'ampleur et la persistance de la détérioration des conditions financières.

Toutefois, comme les conditions économiques qui pourraient pousser la Fed à resserrer sa politique ne devraient pas beaucoup changer avant la réunion du 14 décembre, Axa IM continue d'anticiper une hausse des taux, à moins que les conditions financières se détériorent davantage et pour une large gamme de classes d'actifs (actions, obligations, dollar).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant