AXA IM : 2013, l'année de convalescence économique mondiale

le
0

Par Franz Wenzel, Chef Stratégiste AXA Investment Managers


Points clés

La croissance mondiale s'est reprise en 2013, mais pas au rythme espéré, et avec des contributions régionales différentes de nos attentes. Les pays développés, à l'exception du Japon qui a progressé plus fortement, ont, dans l'ensemble, évolué comme décrit dans nos perspective 2013. Les marchés émergents ont vu leur croissance ralentir, alors que nous nous attendions à une accélération.

Notre prévision d'inflation mondiale s'est avérée erronée : en dépit de l'abondante liquidité, la désinflation l'a emporté, notamment dans les pays industrialisés, amenant les banques centrales à faire part du risque de déflation.

Les actifs risqués ont très bien performé en 2013 en raison de l'abondante liquidité et de l'amélioration marginale du contexte économique. Les actions mondiales ont progressé de 30%, confortant notre opinion positive (même si nous avons été trop prudents). Le Japon est en tête en 2013 (+50%), et les marchés émergents en queue de peloton.

Les taux des obligations souveraines considérées comme sans risque ont entamé une remontée sensible, plus forte que prévu. C'est le cas du taux des bons du Trésor américain et des Gilt britanniques. Côté crédit, le high yield a fait beaucoup mieux que l'investment grade, confirmant notre opinion plus positive. Notre recommandation sur les obligations souveraines était correcte, bien que trop timide.


Téléchargez l'intégralité de la Recherche 2013 (en anglais)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant