Axa chute lourdement sur des prises de bénéfices

le
0
LE TITRE AXA CHUTE EN BOURSE, PLOMBÉ PAR DES PRISES DE BÉNÉFICES
LE TITRE AXA CHUTE EN BOURSE, PLOMBÉ PAR DES PRISES DE BÉNÉFICES

PARIS (Reuters) - L'action de l'assureur français Axa chute lourdement mardi matin à la Bourse de Paris et accuse la plus forte baisse de l'indice CAC 40, pénalisée par des prises de bénéfices après avoir fortement augmenté ces dernières semaines.

À 11h13, le titre abandonne 4,61% à 17,18 euros. Au même moment, l'indice CAC 40 cède 1,45% et l'indice européen de l'assurance perd 1,82%.

"C'est l'assureur qui a le plus monté au cours des deux derniers mois", souligne Marc Renaud, président de Mandarine Gestion. "C'est par ailleurs l'assureur qui a l'image d'être un des plus exposés aux actions."

Depuis le début de l'année, l'action Axa a gagné plus de 28% après un gain de 32,9% en 2012. Surtout, entre le 24 juin et le 16 août, le titre a grimpé de 25% contre un bond de 15% pour l'indice CAC 40 sur la même période.

"Ce sont des prises de bénéfices marquées après une forte hausse du marché et face à l'incertitude autour de la décision de la Fed sur la réduction du taux d'intervention sur le papier obligataire", commente de son côté Harry Wolhandler, directeur général délégué et gérant chez Amilton Asset Management.

Plus généralement, l'ensemble des valeurs financières sont orientées à la baisse. "Les financières, les valeurs cycliques et exposées à l'économie européenne sont beaucoup montées ces dernières semaines, il est donc normal que le marché reprenne un peu son souffle", note un stratégiste en poste à Paris.

L'action Société générale cède 3,27% à 58,93 euros tandis que le Crédit agricole recule de 2,47% à 7,95 euros. L'indice bancaire européen perd 1,86%.

Axa, numéro deux de l'assurance en Europe, avait séduit les marchés au début août en affichant pour le premier semestre des résultats supérieurs aux attentes qui ont relégué au second plan les pertes liées aux instruments de couverture contre la remontée des taux d'intérêt.

Christian Plumb et Matthieu Protard, avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant