Avon rejette une offre de 10 milliards de dollars d'Avon

le
0
AVON REJETTE UNE OFFRE DE 10 MILLIARDS DE DOLLARS DE COTY
AVON REJETTE UNE OFFRE DE 10 MILLIARDS DE DOLLARS DE COTY

par Phil Wahba

(Reuters) - Le groupe américain de cosmétiques Coty a annoncé lundi avoir offert 10 milliards de dollars (7,5 milliards d'euros) pour racheter Avon, le spécialiste de la vente directe de produits de beauté affaibli par le déclin de ses ventes et une enquête pour corruption, mais sa cible a repoussé cette proposition.

Coty, connu entre autres pour ses parfums de célébrités comme Beyoncé ou Lady Gaga, a précisé qu'il n'avait pas l'intention de lancer une opération hostile mais qu'il n'était pas parvenu à obtenir d'Avon l'ouverture de discussions.

Le groupe non coté, dont la majorité du capital est détenue par la holding financière allemande Joh. A. Benckiser, offre 23,25 dollars par action Avon, soit une prime de 20% sur le cours de clôture du titre vendredi à New York (19,36 dollars).

Vers 15h15 GMT, l'action Avon gagnait 14,7% à 22,22 dollars après avoir bondi de 18% plus tôt en séance.

Avon a déclaré dans un communiqué avoir rejeté une offre qui, selon lui, le "sous-évalue considérablement".

Mais les analystes estiment que le conseil d'administration d'Avon ne devrait pas balayer cette offre d'un revers de main, vu les problèmes que traverse actuellement l'entreprise.

"C'est une opportunité que le conseil devrait sérieusement prendre en considération", commente Ali Dibadj, analyste pour Sanford C. Bernstein & Co. Il souligne qu'Avon ne devrait guère attiser la convoitise, si ce n'est celle d'un autre vendeur direct.

Dans ce contexte, l'offre de Coty n'est pas excessivement basse, juge-t-il, estimant que Coty reviendra à la charge avec une offre plus élevée.

BRAS DE FER

Coty a précisé avoir rendu son offre publique après avoir adressé trois lettres à la directrice générale d'Avon, Andrea Jung.

"Nous ne comprenons pas comment votre refus de discuter de notre proposition peut servir au mieux les intérêts des actionnaires d'Avon", déclare le président de Coty, Bart Becht, dans la plus récente de ces lettres.

Coty se dit prêt à améliorer son offre si Avon est en mesure de prouver, en lui ouvrant ses livres de comptes, que sa proposition actuelle le sous-évalue.

L'action Avon a perdu près de 50% de sa valeur depuis un an et demi. L'entreprise est aujourd'hui valorisée autour de huit milliards de dollars, contre 21,8 milliards au plus haut en juin 2004.

Le groupe est confronté depuis longtemps déjà à un déclin régulier de ses ventes et du nombre de ses représentants aux Etats-Unis, ce qui l'a conduit à engager un plan de réduction de ses effectifs.

Le groupe cherche en outre un successeur à Andrea Jung, aux commandes depuis 1999. Le futur directeur général sera chargé de passer en revue la société, confrontée à une enquête pour violation, en Chine, des lois américaines contre la corruption.

Quant à Coty, le rachat d'Avon lui permettrait de se diversifier, en passant des parfums aux cosmétiques et soins pour la peau. Coty a également salué la présence d'Avon sur les marchés émergents, où il souhaite se renforcer.

Il a dit vouloir nommer la nouvelle société "Avon-Coty".

Coty a enregistré l'an dernier 4,1 milliards de dollars de chiffre d'affaires, en hausse de 17%. Plus de la moitié de ses recettes proviennent actuellement des parfums et dépendent largement des Etats-Unis et de l'Europe.

Natalie Huet pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant