Avis mitigés sur le potentiel agricole du zinc

le
0

(Commodesk) L'industrie du zinc entend diversifier son marché dans le monde agricole, répondant ainsi à une stagnation de la hausse des rendements agricoles.

Le zinc, présent naturellement dans les sols, favorise la croissance des végétaux. La culture du maïs, à titre d'exemple, nécessite 300 à 500 g de zinc par hectare chaque année. Or, 50 % des sols dédiés à la production céréalière manquent de zinc.

Un engrais constitué d'oxyde de zinc, appliqué directement sous forme de poudre ou de spray sur les sols agricoles, consisterait alors en un intrant qui favoriserait d'une part la croissance des rendements et d'autre part la qualité nutritive des récoltes pour répondre à l'apport journalier nécessaire de zinc (11mh pour l'homme, 8mg pour la femme).

Le monde agricole sensibilisé aux bienfaits du zinc comme engrais.

«  Notre but n'est pas de produire et de vendre plus de zinc mais de l'inclure dans le régime alimentaire de chacun » souligne Don Lindsay, président de Teck Ressources, l'un des premiers miniers de zinc mondial. Depuis mars, la société canadienne répond à la campagne de sensibilisation menée par l'association internationale d'industrie du zinc (IZA) en commercialisant du zinc comme engrais destiné à l'agriculture chinoise.

Pour cette campagne, l'IZA s'appuie sur l'exemple de la Turquie où l'apport d'engrais à base de zinc provoque l'augmentation des rendements dans les années 90. Elle estime que les 400 000 tonnes d'engrais contenant du zinc en 2007 ont généré 100 millions de dollars de bénéfice pour l'agriculture turque.

l'IZA et d'autres organismes espèrent convertir de nombreux pays à l'adoption du zinc comme intrant agricole. En Mars 2012, l'accord avec le ministre de l'agriculture chinois pour promouvoir le zinc comme engrais est prolongé. En Inde, où plus de 50 % des terres agricoles manquent de zinc, L'IZA et The Fertilizer Association of India (FAI) travaillent ensemble pour sensibiliser les agriculteurs indiens aux bienfaits de l'engrais. Les Zinc Days au Mexique et au Brésil (organisés par Havestplus autre organisme de défense du zinc), replacent le zinc au centre des recommandations agricoles nationales.

Si la matière première tend à être de plus en plus utilisée pour son potentiel agricole, une analyse des sols précise, notamment pour détecter les carences en zinc, ne fait pas encore partie des habitudes agricoles systématiques.

Des études récentes compromettant la légitimité d'un engrais fait à base de zinc.

L'oxyde de zinc est classé « niveau de danger inconnu » par l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail.

A l'échelle environnementale, l'oxyde de zinc peut être considéré comme un fléau pour le milieu aquatique. Même s'il  fait partie des oligo-éléments essentiels à la croissance des végétaux et qu'il est présent naturellement dans l'atmosphère, les eaux et les sols, le zinc représente à forte concentration un danger toxique pour le biotope aquatique.

S'il est utilisé comme engrais, il pénètre d'autant plus par ruissellement dans les systèmes aquatiques. Ses effets biologiques néfastes répertoriés comprennent une diminution de la diversité et de l'abondance des invertébrés, un accroissement de la mortalité et une augmentation de l'acidité des eaux.

Des chercheurs américains ont publié le mois dernier, dans les comptes rendus de l'académie nationale des Sciences, les résultats de leur expérience sur le zinc. Ils ont testé pendant 48 jours l'effet de l'oxyde de zinc sur la culture du soja, cinquième culture du monde. Dans un premier temps, la croissance des plantes semblait améliorée. Les chercheurs ont ensuite noté l'accumulation du zinc dans les feuilles, tiges et graines empêchant ainsi la fixation d'azote essentielle au bon développement des végétaux. L'oxyde de zinc a également diminué la biomasse (énergie emmagasinée par la plante).

Une étude qui tempère les avantages agricoles du zinc prônés par l'IZA...

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant