Avis de tempête à la SNCM

le
0
Un conseil de surveillance se tient ce mercerdi. Depuis sa privatisation en 2006, la compagnie maritime accumule les pertes. L'État surveille comme le lait sur le feu ce dossier, susceptible d'ouvrir un nouveau front social.

«Cette fois, c'est l'heure de vérité pour la SNCM.» Ce proche du dossier a raison: c'est maintenant que se joue l'avenir de la SNCM. Cette compagnie dont les ferries croisent en Méditerranée a été ces derniers jours au centre de toutes les attentions, de Paris à Marseille en passant par Ajaccio. Lundi et mardi encore, plusieurs réunions interministérielles lui ont été consacrées.

Ce mercredi, c'est le conseil de surveillance de la SNCM qui est convoqué, pour la deuxième d'une série de trois réunions en un mois seulement. Au menu: le plan stratégique de la compagnie qui depuis sa privatisation en 2006 accumule les pertes. Marc Dufour, le président du directoire que Veolia est allé chercher chez Air Littoral pour la remettre à flot, p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant