Avis de recherche contre d'anciens de l'ex-garde présidentielle du Burkina

le
0
    OUAGADOUGOU, 24 janvier (Reuters) - Les forces armées du 
Burkina Faso ont publié dimanche un avis de recherche concernant 
sept membres de la garde présidentielle aujourd'hui dissoute 
impliqués dans l'attaque d'une armurerie militaire vendredi près 
de la capitale, Ouagadougou. 
    Onze autres membres présumés du commando auteur du raid ont 
été arrêtés. Des fusils d'assaut et des lance-roquettes ont été 
dérobés lors de l'attaque. 
    Dans un communiqué accompagnant la publication des 
photographies des sept hommes recherchés, l'armée précise qu'ils 
se déplacent "par petits groupes de deux ou trois" et qu'ils 
circulent à moto. 
    Le dépôt d'armes a été attaqué tôt vendredi matin par un 
groupe d'hommes identifiés comme membres de l'ex-Régiment de 
sécurité présidentielle (RSP), la garde présidentielle impliquée 
en septembre dernier dans la tentative de coup d'Etat orchestrée 
par le général Gilbert Diendéré, aujourd'hui détenu. (voir 
 ID:nL8N1561TH ) 
    Ce raid, quelques jours après l'attaque islamiste contre le 
café-restaurant Le Cappuccino et l'hôtel Splendid de Ouagadougou 
qui a fait trente morts, est une nouvelle illustration des défis 
sécuritaires auxquels est confronté le gouvernement du nouveau 
président, Roch Marc Christian Kaboré. 
 
 (Mathieu Bonkoungou; Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant