Avis de consommateurs : méfiez-vous des mensonges du Net

le
2
Avis de consommateurs : méfiez-vous des mensonges du Net
Avis de consommateurs : méfiez-vous des mensonges du Net

Aux antipodes des clichés sur les hackeurs, Laurent, Frank et Guillaume utilisent, de manière légale, les mêmes méthodes que les pirates du Web : noms de code et techniques de client mystère. Dans leurs anodins bureaux avec vue sur le port de plaisance de Morlaix (Finistère), ces quadras en jean et polo sont des agents spéciaux de l'Etat qui officient depuis 2010 au sein du centre de surveillance du commerce électronique (CSCE) de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Cet été, l'une des missions de cette cellule de 10 fonctionnaires est de pourchasser de vrais escrocs, les « Natacha 287 » et « Jo 69 » qui inondent TripAdvisor, Airbnb et d'autres sites de faux avis, trompeurs et alléchants, sur des hôtels, des restaurants et des services en ligne.

La pratique a émergé depuis 2010 et prend aujourd'hui une importance démesurée. « L'influence des informations qui circulent sur la Toile est croissante. D'après une enquête d'OpinionWay, 74 % des consommateurs abandonneraient un acte d'achat en ligne ou se détourneraient d'un service après avoir lu un avis négatif », indique Claire-Lise Bordes, inspectrice à la DGCCRF.

Sites professionnels, forums de discussion, toutes les plates-formes censées recueillir des avis sont épluchées par les enquêteurs. Avec une maxime : quand c'est trop beau, c'est faux. « Si un restaurant ne recueille que des avis positifs, s'il n'y a pas une seule petite critique, il y a un loup », assure un agent. Les techniques sont variées. Parfois, c'est le commerçant lui-même ou le gestionnaire du site qui se charge d'écrire des commentaires élogieux. Autre méthode, rapide et efficace : la modération biaisée qui consiste à supprimer les avis négatifs. Enfin, plus alambiqué, le site peut acheter les services (en ligne) d'une agence de webmarketing ou d'e-reputation qui vend des forfaits de faux avis. Cette pratique est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • stricot le mardi 18 aout 2015 à 09:18

    Peut-etre qu'en ecrivant "c'eut été parfait" ou "ca aurait été parfait" l'avis aurait été accepté ! Plus serieusement sur tripadvisor 1. je regarde toujours les avis negatifs plus que les positifs (pour voir si c'est juste un client rageux ou bien vraiment une prestation pas a la hauteur) et 2 quand il y a 15 avis tous gentiment positifs version bisounours, je passe mon chemin, surtout si ca classe un nouvel etablissement directement dans le top 20.

  • tmf43 le mardi 18 aout 2015 à 07:29

    Certains sites d'avis sont "orientés" et je ne leur donne aucune valeur. J'avais passé une nuit dans un hotel "première classe". Je sais, ce n'est pas le grand luxe, mais ça me convenait. Quand on m'a demandé mon avis sur internet, j'ai écrit : "Pour le prix, c'est très correct. Ce serait été parfait, mais il n'y avait pas d'eau chaude". Mon avis a été refusé ! Depuis : 1 Je ne repose plus les pieds dans cette chaîne d'hôtels, 2 je ne mets plus aucun commentaire, 3 Je ne regarde plus ces commen