Avis de beau temps sur Sochaux

le
0
Avis de beau temps sur Sochaux
Avis de beau temps sur Sochaux

Co-leader de L2 après trois journées disputées et deux convaincants succès à l'extérieur, le FC Sochaux revit en ce début de saison et retrouve de l'ambition, grâce à l'émergence de sa jeune génération vainqueur de la Gambardella 2015. Les galères de la saison dernière, avec la menace constante d'une relégation en National, semblent déjà loin dans le rétro : les Lionceaux peuvent de nouveau regarder vers l'avant, à condition que l'actionnaire chinois suive…

Il faut se rappeler de la souffrance et de l'angoisse vécues par les supporters sochaliens pour mesurer, en comparaison, l'espérance que provoque le début de ce nouvel exercice 2016/2017. Il y a un an, l'un des favoris à la remontée en Ligue 1 se montrait incapable de remporter la moindre victoire en championnat pendant les neuf premières journées. Un long chemin de croix fait de défaites et de petits matchs nuls qui coûta sa place à Olivier Echouafni, remplacé à l'aube de la saison par Albert Cartier. Pendant vingt journées, les Lionceaux restèrent coincés dans la zone rouge, synonyme de relégation au troisième échelon du foot français, du jamais-vu pour cette institution depuis le début des années 30 et les débuts professionnels du club. Encore relégable à la veille de l'avant-dernière journée, Sochaux est finalement parvenu à s'en extraire in extremis, au prix de deux solides victoires en déplacement, à Ajaccio, puis à Bonal face à Clermont, chaque fois par 2-0. De quoi rester en Ligue 2, mais aussi créer une petite dynamique avant de partir en vacances. Histoire de se refaire un peu le moral et songer à des jours meilleurs. De fait, la nouvelle saison débutée depuis trois journées a de quoi susciter de sacrées belles espérances pour les Doubistes.

Trois champions d'Europe U19


Au point de vue du bilan comptable, déjà, c'est très propre : deux victoires en autant de déplacements – à Troyes, puis Clermont, avec, entre les deux, un nul solide sans prendre de but face à Valenciennes –, pour sept points au compteur et une place dans le quatuor de tête. Seul le Stade brestois fait mieux, d'un but. La seule et unique fois où Sochaux s'est trouvé sur le podium de la L2 depuis sa descente, c'était en janvier 2015, pour en retomber aussitôt et plonger dans (quasi) une saison et demie de galère. Cette fois-ci, il se pourrait bien que ça ne soit pas aussi éphémère. Il y a désormais de la cohérence dans cette équipe, plus de certitudes et un mental retrouvé, en tout cas plus sain que par le passé. " Dans l'état d'esprit, on va rester comme ça, comme on est. Simples. Humbles. Ce sont les maîtres-mots du coach ", commentait Florin Bérenguer après le succès à Clermont le week-end dernier. Plus question de s'enflammer ni de rouler des mécaniques au pays de Peugeot. Il s'agit de retrouver les vertus…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant