Avions : la guerre des jambes est déclarée

le
1
Avions : la guerre des jambes est déclarée
Avions : la guerre des jambes est déclarée

Les milliers de français de retour de vacances hier après un périple en avion en classe éco en ont des courbatures : par manque de place, les genoux ont été compressés, surtout quand le passager du rang de devant a baissé son fauteuil sans prévenir. Ces quelques degrés d'inclinaison peuvent provoquer de fortes turbulences dans les airs. Hôtesses et stewards du monde entier doivent, en effet, faire face à des différends de plus en plus nombreux entre voyageurs liés aux sièges inclinables. Certains ne supportent plus que les voisins prennent leurs aises et leur rétrécissent un peu plus leur espace, déjà réduit ces dernières années par les compagnies dans un souci de rentabilité et d'une demande en forte croissance.

Des incidents survenus aux Etats-Unis il y a quelques jours, obligeant deux vols à être déroutés pour débarquer des passagers furieux, viennent de donner un coup de projecteur à cette guerre impitoyable des jambes.

Sur un Miami-Paris effectué par American Airlines, c'est un Français en colère qui a été exclu après s'être emporté contre la passagère devant lui. Sur un New York-Denver, une dispute a éclaté quand un monsieur qui souhaitait travailler sur son ordinateur a dégainé un « knee defender » ou « protecteur de genoux », un gadget composé de deux clips posés sur les bras de la tablette et qui empêche l'inclinaison du siège de devant. Sa voisine lui a alors jeté un verre d'eau à la figure. Résultat : un atterrissage d'urgence à Chicago afin d'évacuer les deux fauteurs de trouble !

VIDEO. Le « knee defender » ou « protecteur de genoux », un gadget inventé par un Américain

Sans aller jusqu'à ces extrêmes, il n'est pas rare que des échanges musclés surviennent en raison de cette promiscuité dans les appareils des compagnies hexagonales. « C'est une source de conflit qu'on essaie d'apaiser en demandant au passager de redresser son siège quand ça dérange trop, en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le lundi 1 sept 2014 à 14:13

    Va falloir choisir entre plus de confort ou plus de ristournes...!!! MDR