Avions de chasse contre voitures de course, les moteurs de passions

le
0
Pilotes de chasse et pilotes automobiles se sont prêtés au jeu de bonne grâce en échangeant leurs machines.
Pilotes de chasse et pilotes automobiles se sont prêtés au jeu de bonne grâce en échangeant leurs machines.

Vitesse, goût du risque, maîtrise du danger, précision du pilotage ; les points communs ne manquent pas quand on cherche à savoir ce qui motive un pilote automobile et un pilote d'avion de chasse. En teasing à la prochaine édition des 24 Heures, qui se déroulera ce week-end, les 18 et 19 juin, son organisateur, l'Automobile club de l'Ouest, a eu l'idée originale de réunir avant l'heure les deux camps pour une confrontation baptisée « Le Mans Passion Share » (partage de passion). Le Point Auto y était.

Globalement, le programme mis en place est on ne peut plus simple. Avec une première journée sur le circuit Bugatti du Mans où quatre pilotes chevronnés de l'armée de l'air s'initient à la conduite d'une voiture de course, en binôme avec des pilotes des 24 Heures. Et une seconde sur la base aérienne de Tours où ils se retrouvent associés dans le cockpit étriqué d'un chasseur à réaction.

Que du beau monde !

Au Mans, ce n'est pas un jour à mettre un pilote novice dehors. Tarmac mouillé, bourrasques et température frisquette ne constituent pas les conditions idéales pour un baptême de piste. Mais l'adaptation fait partie des qualités requises pour prétendre aux commandes d'un Mirage 2000 ou d'un Rafale. Les militaires vont en apporter la preuve. Après le briefing et le cours accéléré des instructeurs de l'école de pilotage de l'ACO qui mettent l'accent sur la trajectoire et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant