Avion turc : Bachar el-Assad regrette

le
0
Alors que de nouvelles désertions de militaires syriens sont signalées, l'ONU dénonce de «graves» violations des droits de l'homme et menace de faire appel à la Cour pénale internationale.

• «Si seulement nous ne l'avions pas abattu»

Dans un entretien au quotidien turc Cumhuriyet paru mardi, Bachar el-Assad est revenu sur la destruction de l'avion militaire turc par la Syrie le 22 juin dernier. Il déclare «avoir appris que [l'avion] appartenait à la Turquie après l'avoir abattu». «Je le dis et je le pense à 100% “si seulement nous ne l'avions pas abattu”», a-t-il ajouté. Selon lui, «l'avion volait dans un couloir aérien utilisé trois fois par le passé par l'aviation israélienne».

«Un pays en guerre agit toujours de cette façon, cet appareil volait à une très basse altitude et a été abattu par la DCA qui l'a pris pour un appareil israélien [...] Le soldat de la DCA ne disposait pas de radar et ne pouvait donc pas savoir à quel pays [l'avion] appartenait», a affirmé el-Assad qui a par ailleurs présenté ses condoléances aux familles des deux pilotes de l'appareil qui n'ont pu être retrouvés.

Le président syrien a également déclaré que la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant