Avion turc abattu : Ankara joue l'apaisement

le
0
Le chef de l'État Abdullah Gül a déclaré samedi que l'avion militaire turc abattu la veille par la Syrie aurait pu involontairement violer l'espace syrien.

La Turquie ne souhaite visiblement pas enflammer les tensions avec la Syrie. Le chef de l'État Abdullah Gül a déclaré samedi que l'avion militaire turc abattu la veille par la Syrie aurait momentanément pu violer l'espace syrien en raison de sa grande vitesse. «Quand vous pensez à la vitesse des jets lorsqu'ils volent au dessus de la mer, il est courant qu'ils passent et repassent les frontières pour un court laps de temps», a-t-il dit, ajoutant que cela ne relève pas d'une «mauvaise intention».

«Ce sont des choses non intentionnelles, qui se produisent en raison de la vitesse des avions», a souligné le président turc, qui a ajouté que des contacts téléphoniques avaient eu lieu avec le régime syrien après l'incident.

Les forces turques et syriennes collaborent par ailleurs pour tenter de retrouver les deux membres d'équipage portés disparus et qui seraient vivants. Les recherches se poursuivaient samedi matin en Méditerranée, au large de la province turque de H

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant